lundi 17 janvier 2011

La Nouvelle Revue de l’Histoire n°52 : Les hommes et la guerre


Numéro guerrier que ce NRH de ce début d’année 2011 puisque le dossier principal de celui-ci n’est ni plus ni moins que les hommes et la guerre. Vaste programme, à coup sur, pas franchement original, il faut bien le reconnaître, voir, limite racoleur, cependant, la qualité est une fois de plus au rendez vous, et personnellement, le sujet m’intéresse bien plus que celui du dernier numéro et qui se préoccupait de la France d’entre les deux guerres, période maintes fois abordée dans la Nouvelle Revue de l’Histoire.

La Nouvelle Revue de l’Histoire
Numéro 52, janvier/février 2011

Au sommaire :

LES HOMMES ET LA GUERRE
- Guerre juste, croisade et jihad
- Les 40 batailles qui ont fait l’Histoire
- Napoléon, inventeur de la guerre moderne
- Les femmes et la guerre
- A l’école des grands capitaines
- L’avenir de la guerre
- Les allemands dans la Légion étrangère

Stéphane Courtois, l’historien de gauche qui a démolis le communisme
Botticelli, génial et toujours mystérieux
Louis XV, le mal-aimé
Karl Marx ou le ressentiment
Ce que révèle la Princesse de Montpensier
Les français en Corée
Une histoire biaisée de l’Epuration
L’Afrique des coups tordus
Michel Houellebecq, une époque déjantée

Ce cinquante-deuxième numéro de la NRH m’a donc davantage plu que son prédécesseur même si au final, je n’aurais pas été spécialement conquis par le dossier principal lui-même ; certes, c’est toujours bien écrit, certes, il y a des idées intéressantes voir novatrices qui méritent, a défaut d’y adhérer totalement (le civilisation européenne devant tout a ses origines grecques et héroïques, serait avant tout guerrière dans l’âme, ce qu’elle n’est plus au jour d’aujourd’hui), mais le fait de survoler un peu les époques voir passer parfois un peu du coq a l’âne m’a laisser un sentiment contradictoire : pas mal mais pouvait mieux faire.

Pour le reste de la revue, quelque part, cela m’aura davantage passionné en particulier les articles, bien trop courts malheureusement, sur des sujets que je connais moins bien comme Botticelli, par exemple, mais surtout sur la présence française lors de la guerre de Corée, conflit majeur mais bien trop souvent absent des manuels d’Histoire. A quand un dossier spécial sur celle-ci dans un éventuel futur numéro de la Nouvelle Revue de l’Histoire ?

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...