vendredi 29 novembre 2013

FAIS PAS CI, FAIS PAS ÇA – SAISON VI


FAIS PAS CI, FAIS PAS ÇA – SAISON VI

D'un côté les Bouley : un couple qui refuse le modèle autoritaire de leurs parents, ils ont construit ensemble une famille recomposée. De l'autre côté, les Lepic, persuadés que les problèmes de la jeunesse actuelle sont essentiellement dus à la démission des parents, prônent un retour au mode d'éducation stricte qu'ils ont reçue et l'appliquent à leurs quatre enfants. Fais pas ci, Fais pas ça, une comédie inspirée de faits réels qui suit les aventures de deux familles incarnant deux méthodes d'éducation opposées... Alors que Tiphaine et Christophe s'installent ensemble dans un appartement et prennent leurs quartiers, les familles Lepic et Bouley font toutes deux face à des soucis d'ordre professionnel. Renaud Lepic, redevenu numéro deux, doit subir le joug de l'infâme Dumont, son supérieur hiérarchique tyrannique, pendant que Fabienne entre en compétition avec le directeur de cabinet pour remporter le délicat dossier de la «crèche municipale». Côté Bouley, c'est aussi la crise. Eliott voudrait une mère moins stressée et la pousse à démissionner. Mais Valérie peut-elle vraiment compter sur Denis pour faire bouillir la marmite ?


Ce mois d’aout dernier, je vous avais parlé sur ce blog (mais où aurais-je pu le faire ailleurs ?) d’une série française que, aussi incroyable que cela puisse paraitre, j’adore depuis des années, je veux bien évidement parler de Fais pas ci, Fais pas ça, comédie totalement déjantée et servie par une flopée d’acteurs tout bonnement excellents. Curieusement, ou pas, car ce n’est pas la première fois que j’ai agis de la sorte et ce blog mit son temps pour trouver son rythme de croisière qui est le sien désormais, il m’aura fallu bien des multiples visionnages des différentes saisons, ce qui a fait que, du coup, seul la troisième et quatrième eurent droit à leurs critiques dans le Journal de Feanor – je ne perds pas espoir qu’un jour, je puisse rectifier la chose. Bien évidemment, pour cela, il faudra attendre les rediffusions, et encore, espérer que l’on n’ait pas encore à subir les aléas des programmations de chaines, comme ce fut le cas cet été, la quatrième saison ayant été interrompue avant la fin, voir même, cet automne, quand France 4 se relança dans une énième rediffusion des saisons 3 et 4, encore, mais oublia la cinquième… Enfin bon, quoi qu’il en soit, là n’est pas le propos de ce billet puisque, bien évidemment, et comme tous les ans sensiblement a la même époque, France 2 annonçait la diffusion de la toute dernière saison en date de ce qu’il faut bel et bien appeler sa série phare, la sixième, donc, de Fais pas ci, Fais pas ça, et bien évidement, vous pouvez imaginer à quel point j’étais impatient de retrouver les Lepic et Bouley !


Mais alors, quid de cette tant attendue sixième saison ? Eh bien, tout d’abord, et même si par la force des choses, je n’ai jamais eu l’occasion de vous en parler, même si j’avais plutôt apprécier la précédente, la non présence de l’une de mes figures préférées de la série, je veux bien évidement parler de Fabienne Lepic, « partie chassée le caribou » comme dirait l’autre tandis que « Mr Lepic partait en couille », nous aura priver de l’un des éléments essentiel de Fais pas ci, Fais pas ça, si ce n’est, le meilleur, la relation Fabienne/Renaud. Car si j’apprécie bien les Bouley et que, bien entendu, Bruno Salomone est incorrigible, en toute sincérité, le duo Valérie Bonneton/ Guillaume de Tonquédec me semble un ton au-dessus dans l’humour, tellement décalé, surtout depuis que ce dernier, Renaud Lepic donc, a décidé de s’occuper davantage de sa famille : et dans le genre mec qui veut bien faire mais qui est complètement à l’ouest, franchement, il est difficile de faire mieux… ou pire ! Fort heureusement, lors de cette saison, le duo magique Fabienne/Renaud est reconstitué et ce, pour notre plus grand plaisir, ce qui entrainera tout un tas de situations pour le moins cocasses et hilarantes, pour ne pas dire cultes pour certaines – je ne me suis toujours pas remis d’un Renaud Lepic portant un tee-shirt où il est marqué Passion Zouk et qui cite les paroles d’une chanson pour le moins spéciale : « je te prend par devant, je te prend par derrière, est-ce que tu me sens ? ». Mais le pire, ou le meilleur, c’est selon, c’est que des fous rires, il y en a des tas par épisodes, et l’on sent bien qu’après une petite baisse de régime lors de la cinquième saison, les acteurs ont remis la barre très haut. Ajoutons à cela un scénario qui donnera bien des soucis aux adultes de la série comme le fait que les enfants ont tous grandis, et bien grandis, que Christophe et Tiphaine attendent un bébé, que Charlotte vit une grande histoire d’amour avec une… fille, que Denis est employé par une chef d’entreprise tyrannique qui n’aurait pas dénoté dans Le Diable s’habille en Prada, et vous comprendrez pourquoi cette sixième saison aura été tout bonnement excellente… mais bon, avec cette série, on commence à avoir l’habitude.


Pourtant, car il y a souvent un mais même au milieu d’un concert de louanges, comment les scénaristes de Fais pas ci, Fais pas ça ont-ils put nous pondre un dernier épisode aussi raté ?! Car aussi pénible que cela soit de l’admettre, ce fut bel et bien le cas : ainsi, entre le fait que celui-ci fut tournée visiblement en été ou au printemps, et que l’action est sensée se déroulée à Noël, et qu’a aucun moment, l’on ne se prend d’intérêt pour cette grève des ouvriers de la crèche municipale, force est de constater que pour une fin de saison, ce n’est franchement pas terrible – dommage que celle-ci ne se soit pas achevée sur l’épisode du mariage, tout simplement excellent. Le final, lui, est certes frustrant (ou attendait tellement la naissance du bébé) mais ne m’aura pas trop gêner, mais, du coup, nous laisse plus qu’impatient dans l’attente de la septième saison auquel on n’aura droit que dans… un an – cela sera dur, très dur de patienter jusque-là, mais bon, que voulez-vous, les bonnes choses sont ainsi, elles savent se faire attendre … 

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...