mardi 7 janvier 2014

LE HÉRISSON


LE HÉRISSON

Paloma, une jeune fille de 11 ans, très intelligente mais suicidaire, va démontrer, caméra en poche, qu'elle a pris une grande décision pour son prochain anniversaire. Elle est en effet consternée par la médiocrité d'esprit de ses parents (bien qu'elle semble respecter son père plus que sa mère) et de sa sœur et n'entend plus vivre dans un tel contexte ; sa seule solution est de mettre fin à ses jours. Madame Michel, une concierge de 54 ans, d'allure bourrue, vit recluse de la société dans l'immeuble où habitent Paloma et sa famille, cachant sa grande culture littéraire à ses employeurs copropriétaires de cet immeuble très bourgeois qui ne voient en elle qu'une simple concierge sans intelligence ni talent. Il y a également un vulgaire poisson rouge qui semble s'ennuyer dans son bocal, ce qui ne l'empêche pas de tenir farouchement à la vie, et enfin, un nouveau résident, veuf et d'origine japonaise, qui va tenter de mettre un peu de soleil dans cette grisaille.


Le hérisson
Réalisation : Mona Achache
Scénario : Mona Achache, Muriel Barbery
Musique : Gabriel Yared
Société de production : Pathé Distribution
Genre : Comédie dramatique
Titre en vo : Le hérisson
Pays d’origine : France
Parution : juillet 2009
Langue d'origine : français
Durée : 100 mn

Casting :
Josiane Balasko : Madame Michel, la concierge
Garance Le Guillermic : Paloma Josse, la jeune fille
Togo Igawa : Monsieur Kakuro Ozu, le nouveau propriétaire
Anne Brochet : Solange Josse, la mère de Paloma
Wladimir Yordanoff : Paul Josse, le père de Paloma
Sarah Lepicard : Colombe Josse, la sœur aînée de Paloma

Mon avis : Je ne vais pas, à chaque fois que je regarde un film français, me répéter et affirmer, encore et encore, que bien souvent, je suis agréablement surpris par ceux-ci alors que je ne m’y attendais pas, comme si, étant stupidement conditionné depuis tout petit, comme quoi le cinéma hexagonal est peu engageant, il me faudrait le dénigré sans cesse avant de constater, film après film (enfin, pas tous non plus, il suffit de voir ma critique de Le passé) que même chez nous, les bons films existent. Alors bien sûr, je ne prétends en aucune façon affirmer que le dernier long métrage français en date qui m’a convaincu de la chose est un chef d’œuvre absolu, ni même que nous avons là un fort bon film, non, en aucune façon je ne pourrais prétendre cela ; pourtant, en regardant, ce dimanche soir, ce fort sympathique Hérisson, avec Josiane Balasko (bigre, j’ai apprécier un film avec elle, comme quoi, tout finit par arriver) en concierge d’un immeuble des beaux quartiers parisiens qui n’est pas vraiment ce qu’elle prétend etre, force fut de constater qu’à défaut d’etre un grand film, ce long métrage, avec son histoire profonde mais engageante, sympathique et triste a la foi, qui nous montre et démontre, une fois de plus, à quel point nous ne regardons pas les autres, ne nous fiant, malheureusement, qu’aux apparences, n’en est pas moins l’exemple type de que le cinéma français, lorsqu’il ne se regarde pas le nombril en essayant de copier les autres ou de se la jouer trop intello histoire de plaire aux bobos est capable de nous offrir de meilleur. Car oui, Le hérisson est un bon film, qui aurait pu etre un téléfilm, je ne le nie pas, mais qui n’en reste pas moins suffisamment plaisant à regarder et, surtout, à réfléchir sur soi-même et ceux qui nous entourent. Franchement, merci à ma femme pour m'avoir convaincu de le regarder !


Points Positifs :
- Une fort bonne histoire, très touchante et qui donne à réfléchir.
- Une fin dramatique mais inattendue et plutôt réussie.
- Si Josiane Balasko est parfaite en concierge acariâtre, comment ne pas louer la performance de la jeune Garance Le Guillermic.
- Les quelques illustrations, plutôt bien animées et qui collent bien à l’ambiance générale.

Points Négatifs :
- Difficile a dire en fait, peut etre cette curieuse impression de se trouver devant un téléfilm comme cela arrive souvent avec certains films français qui semblent pécher en moyens – hum, dans le salaire des acteurs principaux ?
- J’aurais aimé que le reste des habitants de l’immeuble soient un peu mis davantage en valeur, mais bon…

Ma note : 6/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...