lundi 13 janvier 2014

UNCHARTED 2 – AMONG THIEVES


UNCHARTED 2 – AMONG THIEVES

Le chasseur de trésors Nathan Drake tente de percer le mystère entourant la flotte perdue de l'explorateur Marco Polo, disparue lors de son retour de Chine en 1292. L'aventurier se rend dans l'Himalaya, sur la piste du royaume de Shambhala qui abriterait selon la mythologie bouddhiste la pierre sacrée de Chintamani, un joyau d'une valeur inestimable autrefois propriété de l'empereur de Chine Kubilaï Khan. Mais un criminel de guerre recherché, Zoran Lazarevic, convoite également le précieux trésor et déploie des moyens considérables pour s'en emparer. Dans ses aventures mouvementées à travers l'Asie, Nathan est accompagné par Victor Sullivan et Elena Fisher, complices de ses précédentes péripéties dans le Pacifique, et Chloé Frazer, une archéologue australienne qui n'a pas froid aux yeux...


Uncharted 2 – Among Thieves
Éditeur : Sony Computer Entertainment
Développeur : Naughty Dog
Concepteur : Amy Hennig
Date de sortie : 14 octobre 2009
Pays d’origine : Etats-Unis
Genre : Action-aventure, Plate-forme, Tir objectif
Mode de jeu : Solo, Multijoueur en ligne (10 joueurs)
Média : Blu-Ray
Contrôle : Manette
Plate-forme : PlayStation 3

Mon avis : Lorsque, fin juin 2012, j’acquis enfin, après tant d’années d’attente, une PS3, celle-ci était vendu avec deux jeux : Gran Turismo 5 et un certain Uncharted 2 – Among Thieves, un jeu dont je connaissais la franchise depuis quelques années et dont je n’avais entendu que des louanges à son sujet. Pourtant, et comme vous pouvez le remarquer puisque je ne vous en parle que maintenant, un an et demi après, il m’aura fallu bien du temps avant de me décider à voir par moi-même ce que valait ce second opus d’Uncharted, ce descendant masculin des aventures d’une certaine Lara Croft, mais en version plus musclée et moins acrobatique, ici, l’action prenant le pas sur les habituels énigmes et plateformes a la Tomb Raider. Et, curieusement, il m’aura fallu achever pour la première fois un épisode de la saga Tomb Raider, Underworld pour le nommer, pour que, enfin, je me lance dans Uncharted 2… Et si, au départ, je dois reconnaitre que j’ai eu un peu de mal à entrer dans le jeu, trouvant que cela tirait un peu trop dans tous les sens à mon gout, au bout d’un moment, j’ai fait fi de la chose, finissant même par l’apprécier et me suis lancer à corps perdu dans un grand, un très grand moment vidéoludique, car après coup, comment ne pas reconnaitre, humblement, que nous nous trouvons ici devant un superbe jeu, que dis-je, un chef d’œuvre. Oh certes, on peut toujours chipoter ici ou là, trouver à redire sur tel ou tel point de détail, mais franchement, comment, en jouant à cet Uncharted 2 – Among Thieves, ne pas reconnaitre qu’avec ce soft, Sony, par le biais de Naughty Dog, avait frapper très fort en son temps, offrant incontestablement l’un des plus grands jeux de la PS3, voir même, sans exagération aucune, l’un des tous meilleurs toutes consoles confondus de ces dernières années. Captivant, prenant, doté de graphismes tout simplement somptueux, avec un héros, Nathan Drake, qui décidément en prend plein la gueule, ce second opus d’Uncharted est une pure réussite, comme on aimerait en voir plus souvent ; y jouer fut un régal au point même que, désormais, je vais m’acheter le troisième, L'Illusion de Drake.


Points Positifs :
- Des graphismes tout bonnement somptueux au point que, après coup, Uncharted 2 est fort probablement le plus beau jeu auquel j’ai eu l’occasion de jouer dans ma vie. Tant dans les détails, les décors, les jeux de lumières, les couleurs, c’est une pure merveille !
- Une jouabilité sans fausses notes : Nathan Drake est simple à prendre en main et ses mouvements sont fluides et précis. Un effort a été fait sur les phases de plateformes, plutôt simples en soit même s’il est toujours possible de faire une chute mortelle – ca, c’est moi !
- Au départ, on se dit que l’intégralité du casting est caricaturale au possible et possède un charisme digne de celui d’une huitre, et puis, petit à petit, on se prend au jeu et on s’attache à Drake, Chloé et compagnie.
- Un scénario digne d’un film d’action hooliwwodien, captivant au possible, et pourtant, à la base, je ne suis pas vraiment fan du genre mais là, j’ai accroché.
- L’impression de jouer à un vrai film, par moments, on ne sait même pas si c’est une cinématique ou si l’on joue.
- Quelques scènes d’anthologie, surtout au cours de certains gun-flight hallucinants sans oublier le passage du train !

Points Négatifs :
- La partie action prend trop le dessus sur la réflexion à mes yeux, après, c’est probablement une affaire de gouts personnels.
- Le combat final, énervant au possible et pas à la hauteur du reste du soft, idem pour Lazarevic, comme grand méchant, on a déjà connu mieux.
- Mine de rien, Drake a une drôle de façon de sauter, vous ne trouvez pas ?!

Ma note : 9/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...