dimanche 10 août 2014

L'ATTAQUE DES TITANS – TOME 8


L'ATTAQUE DES TITANS – TOME 8

L'opération menée hors des murs s'est soldée par la perte de nombreux soldats. Eren lui-même n'a pu être sauvé in extremis que par l'intervention de Mikasa et de Livaï, et le titan féminin n'a finalement pas pu être capturé. Ce cuisant échec risque d'avoir de fâcheuses conséquences non seulement pour Eren qui doit désormais être remis aux brigades spéciales, mais aussi pour le bataillon d'exploration et ses responsables qui sont, eux aussi, convoqués.


L’attaque des Titans – Tome 8
Scénariste : Hajime Isayama
Dessinateur : Hajime Isayama
Genre : Shōnen
Type d'ouvrage : Action, Dark Fantasy, Dystopie, Horreur, Tragédie
Titre en vo : Shingeki no Kyojin
Parution en vo : 9 août 2012
Parution en vf : 2 juillet 2014
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Pika Édition
Nombre de pages : 192

Mon avis : Sensiblement tous les deux mois, j’ai le plaisir de retrouver la série qui m’aura réconcilié avec les mangas depuis la fin d’année dernière, je veux bien évidement parler de L’attaque des Titans, et dont le huitième tome, donc, est paru dans nos vertes contrées début juillet dernier. Mais il faut dire que depuis ses débuts, l’œuvre du sieur Hajime Isayama, flirte bien souvent avec la perfection et que, même s’il existe bel et bien certains points faibles – comme les dessins justement – force est de constater qu’il est tout de même rare qu’une série maintienne un niveau aussi bon sur autant de tomes… rare mais pas impossible, mais revenons a ce huitième tome… Oui, quid de ce nouveau volume des aventures d’Eren, Mikasa et compagnie face à ces mystérieux et mortels Titans qui cherchent apparemment à détruire l’humanité ? Eh ben, après un septième tome fortement marqué par la mort d’un certain nombre de protagonistes, par l’affrontement entre Eren et le Titan féminin et qui laissait nos héros, au final, complètement abattus et raillés par la population qu’ils s’évertuent pourtant à protéger, cette suite débute d’une bien curieuse façon, apparemment, même si tout s’explique assez rapidement : en effet, Hajime Isayama se plait à user de flashbacks dans son récit et si souvent, l’intrigue fait des petits bonds dans le temps, ce qui peut perturber le lecteur, ses nombreux retours en arrière finissent toujours par expliquer le pourquoi du comment. Et ici, c’est l’identité du Titan féminin qui est au cœur de ce tome, une révélation qui en étonnera plus d’un – puisqu’il s’agit d’un personnage que l’on connait – et de la mise en place d’un plan afin de la capturer. Un plan qui ne se déroulera pas forcément comme prévu et qui verra, au final, nos héros découvrir de nouvelles énigmes quant à ces fameux Titans et les… murs censés protéger l’humanité ! Encore des questions sans réponses qui s’ajoutent à d’autres, plus anciennes, et qui permettent de tenir en haleine les fidèles du manga, surtout que l’auteur possède indubitablement le don de captiver l’intérêt de ceux-ci avec un récit où se mêlent affrontements titanesques (c’est le cas de le dire), grands sentiments, drames et personnages hauts en couleurs ; bref, comme d’habitude, vivement la suite !


Points Positifs :
- L’identité du Titan féminin est enfin révélée et en plus de surprendre (quoi qu’on se doutait bien que celle-ci était un personnage connu), celle-ci pose plus de questions qu’elle n’y répond.
- La découverte stupéfiante sur la présence de Titans au sein des murs : que font-ils là, qui les y a mis, pourquoi ? Bref, encore une belle énigme pour une intrigue qui en possède déjà pas mal.
- Dialogues intimistes de qualité, quelques scènes d’actions franchement réussies – comme celle où le Titan féminin escalade le mur et que Mikasa intervient – et même un bon petit pétage de câble de la part de Hansi, personnage jusqu’ici plus loufoque que franchement violent.
- Mais que savent donc les hautes autorités de l’humanité et l’espèce de secte qui voue un culte aux murs ? Hum, ça sent les complots pas très clairs tout cela…

Points Négatifs :
- Comme d’habitude, il y a la problématique des dessins et même si en huit tomes, j’ai l’habitude de ceux-ci depuis longtemps, force est de constater que ce n’est pas le point fort de Hajime Isayama, bien au contraire.
- Encore une fois, je n’accroche pas du tout à la couverture : L’attaque des Titans où la série qui possède les plus moches couvertures du marché !

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...