samedi 28 février 2015

ULTIMATUM


ULTIMATUM

Les Ultimates n'ont que bien trop longtemps répondu aux ordres de Nick Fury. Tony Stark, en bon leader de l'équipe de super héros, a donc décidé de devenir indépendant et de se séparer du S.H.I.E.L.D. Tous les membres sont en moment dans la résidence du milliardaire et découvrent qu'une vidéo très privée entre Stark et la Veuve Noire truste internet ! Brusquement, le mur est explosé par Venom qui hurle chercher quelqu'un. Œil de Faucon, la Panthère Noire, Valkyrie et Thor finissent par en venir à bout, mais non sans mal. Wanda et Pietro attirent toujours autant les regards, leur relation ambigüe entre frère et sœur énerve certains membres de l'équipe. Alors que les enfants de Magneto se promènent en ville, une balle est tirée et tue la Sorcière Rouge, sans que Vif Argent n'ait pu faire quoi que se soit. Spider-Man, qui passe dans le coin, essaie de trouver le tireur mais c'est sur Œil de Faucon qu'il tombe. Le justicier aurait-il franchi la ligne ? Et dans quel but ? Comment vont réagir les Ultimates ?


Ultimatum
Scénario : Jeph Loeb, C.b. Cebulski
Dessins : David Finch, Joe Madureira, Travis Charest
Encrage : Steeve Firchow, Peter Steigerwald, Justin Ponsor, Guru eFX, Christian Lichtner
Genre : Super-héros
Editeur : Marvel Comics
Titre en vo : Ultimatum
Pays d’origine : Etats-Unis
Parution : Décembre 2007 – Juillet 2009
Langue d’origine : anglais
Editeur français : Panini Comics
Date de parution : Mai 2013
Nombre de pages : 250

Liste des épisodes
Ultimates Saga 1
Ultimates 3 1-5
Ultimatum 1-5

Mon avis : Ce mois de février 2015 restera sans nul doute marqué, sur ce blog, par ma relecture de l’intégralité de la seconde saison des Ultimates, les Avengers de l’univers Ultimate, œuvre de Mark Millar et Bryan Hitch, et qui, en toute sincérité et comme je l’ai dit au cours de mes multiples critiques, fut sans nul doute l’une des plus belles réussites des comics de super-héros du début du vingt-et-unième siècle. Mais si, un jour, il me faudra bien découvrir la première saison du duo Millar/Hitch, aujourd’hui, c’est une autre œuvre qui est a l’honneur sur ce blog, ou plutôt, pour être plus précis, une compilation de deux œuvres qui ont fait énormément parler d’elles lors de leur sortie, il y a quelques années, et, sincèrement, pas en bien : la troisième de Ultimates et le si controversé Ultimatum. Bon, avant de tailler dans le vif car, après lecture, je ne vois pas comment faire autrement, reconnaissons quelques points positifs a cet album : avoir les deux œuvres compilées en un seul album, et ce, pour seize euros environ, pour une fois, je peux remercier les éditions Panini, surtout au nombre de pages conséquent qui composent cet album. Hélas, si cet Ultimatum n’est pas très cher, pour ce qui est du contenu, c’est une toute autre paire de manches… Bon, je reconnais qu’il n’était pas évidant de succéder a Mark Millar et Bryan Hitch et que, quoi qu’il arrive, le travail de leurs remplaçants aurait bien du mal au petit jeu des comparaisons, ne serais-ce que pour la quasi-perfection que fut le travail des deux hommes sur les deux premières saisons de Ultimates. Mais là où l’on pouvait espérer (oui, espérer), quelque chose d’un peu moins bien, le duo Loeb/Madureira réussi le mince exploit de rater complètement le coche, de nous pondre un truc a milles lieux, qualitativement parlant, de ce qu’était Ultimates auparavant. Scénaristiquement, il faut oublier la subtilité de Millar pour un Loeb qui, avec ses grands sabots, dénature complètement le mythe et se contente de nous livrer une histoire bateau qui fourmille de combats sans âme, de grosses ficelles scénaristiques tandis que nos héros, eux, deviennent de pauvres marionnettes sans âme… Alors bien sur, en tant qu’ancien fan du sieur Madureira (ah, quand il dessinait les X-Men dans les années 90), j’aurai put me dire que les dessins de celui-ci auraient put rattraper un peu la catastrophe, or, hélas, il n’en est rien ce qui confirme bel et bien que ce qui compte principalement dans une BD, c’est son scénario… Donc, vous l’avez compris, ce triste sir de Loeb, après avoir tué la série Ultimates que Millar et Hitch avaient porté au firmament, décide, pousser par le cahier des charges de Marvel, a tuer pour de vrai les deux tiers des protagonistes de cet univers ; a l’époque, la Maison des Idées souhaitait, par le biais de Ultimatum, faire une saignée dans les protagonistes afin de relancer un peu cet univers Ultimate qui commençait alors a être en perte de vitesses. Contestable ou pas, ce choix éditorial aurait put accoucher d’une bonne histoire et, oui, mille fois oui, Ultimatum aurait put être un immense event, or, avec un Loeb en pilotage automatique complet, l’intrigue qui avait tout pour être épique ne devient qu’une succession de combats et de morts. Débile ? Franchement, complètement et je dis cela alors que je suis depuis toujours pour que les personnages de comics meurent et restent mort, mais, une mort, elle faut qu’elle est du panache, qu’elle soit grandiose ou stupide (suivant les circonstances) mais, en tous cas, qu’elle apporte quelque chose au récit, qu’elle soit tout sauf gratuite… or, dans Ultimatum, c’est tout sauf le cas : vous voulez des morts, vous allez en avoir a la pelle, mais si les premières surprennent, au bout d’un moment, il y en a tellement, et souvent si mal amenés, qu’on n’y prend plus guère attention et… pire que tout… quand surviennent celles de Magneto, Cyclope ou Fatalis, eh ben, comment dire… bah on s’en fout un peu, c’est pour dire ! Dommage, oui, mille fois dommage car David Finch livre lui une prestation impeccable et certaines cases sont vraiment grandioses, mais bon, comme je l’ai dit précédemment, dans une BD, mieux vaut un bon scénario que des dessins réussis et vu la piètre prestation de ce triste sir de Jeph Loeb, Ultimatum restera dans les annales principalement pour son coté « superbe plantage » que pour un éventuel coté épique qu’il aurait put avoir, l’idée de départ n’étant, de mon point de vu, pas si mauvaise que cela…


Points Positifs :
- L’idée de départ de Ultimatum est tout sauf mauvaise et même si je risque d’en choquer certains en affirmant cela, il y avait de quoi faire quelque chose d’énorme avec tout cela ; mais bon, Loeb est passé par là…
- David Finch livre une prestation impeccable et s’il y a quelques cases un peu en deçà, dans l’ensemble, graphiquement, Ultimatum est une merveille.
- Je ne vais pas nier que ce coté grand spectacle de Ultimatum n’a pas quelque chose d’attirant et que, oui, certaines scènes, certaines morts – je pense a celle de la Guêpe qui se fait dévorée par le Colosse – marquent les esprits.
- Des super-héros et des vilains qui meurent ? Bah, je n’ai rien contre l’idée.
- Magneto au top de sa folie destructrice, et ce, même si je préfère sa version plus ambigüe, plus intéressante et moins extrémiste de l’univers Marvel normal.
- Œil de Faucon est un personnage que j’aime bien et, ici, que ce soit dans les Ultimates ou dans Ultimatum, force est de constater qu’il joue un rôle majeur.
- Le plaisir de voir a l’œuvre Travis Charest sur le court récit qui ouvre cet album.
- Seize euros cinquante ; mouais, cela reste une bonne affaire !

Points Négatifs :
- Je n’aime pas cloué au pilori le travail de quelqu’un mais, dans le cas qui nous préoccupe ici et, que ce soit dans la troisième saison de Ultimates ou dans Ultimatum, scénaristiquement, ce n’est franchement pas terrible ; or, un seul homme est aux commandes et il s’agit de Jeph Loeb qui livre la une prestation plus que médiocre…
- Vu ce qu’étaient les Ultimates sous Millar et Hitch et vu ce qu’ils sont devenus sous Loeb et Madureira, force est de constater que c’est le jour et la nuit ou, comme dirait l’autre, comparer Dieu a un ver de terre.
- Cela me peine de l’admettre mais même Madureira, qui est un dessinateur que j’appréciais énormément a ses débuts, n’est pas au top de sa forme sur Ultimates ; correct mais sans plus.
- Ultimatum aurait put être monstrueux, inoubliable, un truc tout bonnement énorme et épique, or, hélas, il n’en est rien et s’il est inoubliable, ce n’est pas pour de bonnes raisons, bien au contraire…
- Trop de morts tuent les morts, surtout quand elles se succèdent, gratuitement, les unes aux autres… au bout d’un moment, on y fait même plus attention.
- Euh, pourquoi Captain America se déguise en Panthère Noire ?
- Pas bien compris comment la Valkyrie a eut ses pouvoirs – Thor lui a donné il me semble – mais j’ai peut-être loupé un truc ?

Ma note : 5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...