lundi 18 mai 2015

ARGO


ARGO

En 1979, un responsable de la CIA charge un agent de libérer des diplomates américains réfugiés à l'ambassade du Canada à Téhéran, Iran, à la suite de la prise de l'ambassade américaine dans ce pays. Il monte de toutes pièces un projet de film, faisant passer les diplomates pour les membres d'une équipe de tournage venue faire des repérages pour un film de science-fiction intitulé Argo.


Argo
Réalisation : Ben Affleck
Scénario : Chris Terrio, d'après l'article de presse Escape from Tehran de Joshuah Bearman
Musique : Alexandre Desplat
Production : GK Films et Smokehouse
Genre : Thriller historique
Titre en vo : Argo
Pays d'origine : États-Unis
Langue d'origine : anglais
Date de sortie : 12 octobre 2012
Durée : 120 mn

Casting :
Ben Affleck : Tony Mendez
Bryan Cranston : Jack O'Donnell, le supérieur de Tony
John Goodman : John Chambers
Alan Arkin : Lester Siegel
Kyle Chandler : Hamilton Jordan
Tate Donovan : Bob Anders
Clea DuVall : Cora Lijek
Christopher Denham : Mark Lijek
Rory Cochrane : Lee Schatz
Scoot McNairy : Joe Stafford
Kerry Bishé : Kathy Stafford
Victor Garber : Ken Taylor, l'ambassadeur du Canada
Adrienne Barbeau : Nina
Richard Kind : Max Klein
Titus Welliver : Jon Bates
Michael Parks : Jack Kirby
Željko Ivanek : Robert Pender
Chris Messina : Malinov
Richard Dillane : Peter Nicholls
J. R. Cacia : Brice
Bob Gunton : Cyrus Vance
Taylor Schilling : Christine Mendez, la femme de Tony

Mon avis : Bien évidement, avec Argo, réalisé par un certain Ben Affleck qui en profite pour jouer le rôle principal – après tout, on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même – je savais parfaitement où je mettais les pieds : narrant le sauvetage rocambolesque de six américains réfugiés dans l’ambassade du Canada en pleine crise des otages en Iran, suite a la révolution islamique, bref, possédant un fond historique qui ne pouvait que me plaire, je me devais de voir ce film, ne serais-ce que pour constater par moi-même si tout le bien que j’avais entendu a son sujet était justifier. Et justement, sur ce point, il n’y a rien à redire : Argo n’est pas un chef d’œuvre ni même un grand film mais il n’en reste pas moins correct, plutôt bon même et permet d’ailleurs de passer un agréable moment, surtout si vous êtes amateur de thrillers ou, tout simplement, comme moi, si vous souhaitez en savoir davantage sur une période de l’Histoire moderne trop rarement abordé au cinéma. Bien évidement, cela reste du cinéma et si vous voulez la vérité, ou, du moins, ce qui s’en approche le plus, rien ne vaut un bon documentaire ou un livre sur le sujet… cependant, si l’on sait parfaitement en regardant ce film que tout cela est un peu romancé et que les choses ne se sont pas forcément déroulés ainsi, force est de constater que notre ami Ben Affleck a sut rendre les choses diablement captivantes et que l’ensemble, ma foi, est assez efficace. Mélangeant images d’archives et scènes filmées, abordant une période pour le moins complexe pour ce qui est des relations entre Etats-Unis et Iran, Argo nous embarque donc dans une mission d’exfiltration pour le moins… hum, comment dire… osée : sous couvert du tournage d’un vrai-faux film de science-fiction (accessoirement, un nanar) et dont certaines scènes auraient lieu en Iran, l’agent Mendez de la CIA – Ben Affleck himself, comme je vous le disais, on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même – s’en va dans la République Islamique de l'ayatollah Khomeini afin de sauver ses compatriotes. Tout cela a l’air grotesque, trop gros pour fonctionner et pourtant… et pourtant, ils s’en sortent, aussi incroyable que cela puisse paraitre mais là, les plus cyniques me diront que ce n’est que du cinéma, que c’est forcément romancée, ce a quoi je répondrais qu’ils n’ont pas tord… quoi que, vu que cette mission de sauvetage a bel et bien eu lieu… Quoi qu’il en soit, peut importe que Argo soit romancée ou pas, dans l’ensemble, il reste un film diablement efficace et plutôt captivant qui vous fera passer, si vous êtes un amateur du genre, un fort bon moment de cinéma. Après, si vous souhaitez en savoir davantage sur la crise iranienne des otages, sujet oh combien intéressant, rien ne vous empêche de le faire par le biais dé médias autrement plus sérieux.


Points Positifs :
- Amateurs de thrillers ou tout simplement d’Histoire, Argo est fait pour vous : captivant de bout en bout, vous ne verrez pas le temps passer et même si tout cela vous semble trop gros pour être vrai, n’oubliez pas que tout cela est inspiré d’une histoire vrai.
- C’est un détail mais qui pour moi a son importance : l’intrigue a lieu au tournant des années 70/80 et, ma foi, on s’y croirait – et oui, ce n’est pas toujours le cas dans bien des films.
- Mine de rien, la révolution iranienne est un sujet trop rarement abordée sur grand écran.
- Ma foi, le père Ben Affleck, non seulement il est plutôt crédible en réalisateur mais en plus, il crève l’écran le bougre !
- Eh, il y a Bryan Cranston, le père dans Malcolm !

Points Négatifs :
- Bien évidement, si Argo reste un bon divertissement, les amateurs d’Histoire lui préféreront un documentaire voir un livre sur une période historique récente mais qui comporte encore quelques zones d’ombre.
- Le film est sympa, je ne le nie pas, mais bon, il reste tout de même assez conventionnel dans son déroulement et assez prévisible.
- Je sais que c’est un film, que tout est romancé mais bon, la scène de l’aéroport, c’est tout de même exagéré au possible…  

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...