dimanche 31 mai 2015

CONJURING – LES DOSSIERS WARREN


CONJURING – LES DOSSIERS WARREN

Les Warren sont un célèbre couple de parapsychologues composé du démonologue Ed Warren et du médium Lorraine Warren. Très actif dans les années 1960 et 1970, le couple est intervenu dans plus de 4000 affaires touchant à la parapsychologie, mais l'un de ces dossiers à bien failli être le dernier. Au début des années 1970, les Warren sont publiquement reconnus pour leur expertise en parapsychologie. Leur maison du Connecticut témoigne de leur activité, puisqu'elle rassemble dans une pièce verrouillée l'ensemble des objets qu'ils jugent responsables des phénomènes de hantise. Ces affaires sont chacune des épreuves très dures, à tel point qu'ils sont sur le point d'y mettre un terme, et de se consacrer à l'écriture. Peu de temps après, en novembre 1971, la famille Perron : Roger, Carolyn, et leurs cinq filles, emménagent dans une maison isolée de Rhodes Island. La nouvelle maison bien qu'un peu vétuste semble parfaite pour leur famille nombreuse. Pourtant, peu de temps après, leur chien décède brutalement et sans raison apparente. Des bruits de coups se font entendre dans la maison et leur fille, Cynthia, est victime de violentes crises de somnambulisme. Le couple découvre également un passage qui descend à la cave, mais qui pour une raison inconnue a été condamné par les précédents propriétaires. Ainsi, chaque nuit à 3h07 du matin, les événements paranormaux se déchaînent et sont bientôt si terrifiants que Carolyn appelle à l'aide les époux Warren. Devant l'ampleur des phénomènes, ceux-ci acceptent d'aider la famille Perron et placent rapidement la maison sous étroite surveillance.


Conjuring – Les Dossiers Warren
Réalisation : James Wan
Scénario : Chad Hayes et Carey W. Hayes
Musique : Joseph Bishara
Production : The Safran Company, Evergreen Media Group et New Line Cinema
Genre : Horreur
Titre en vo : The Conjuring
Pays d'origine : États-Unis
Langue d'origine : anglais
Date de sortie : 19 juillet 2013
Durée : 112 mn

Casting :
Vera Farmiga : Lorraine Warren
Patrick Wilson : Ed Warren
Sterling Jerins : Judy Warren
Lili Taylor : Carolyn Perron
Ron Livingston : Roger Perron
Mackenzie Foy : Cindy Perron
Shannon Kook-Chun : Drew Thomas
Joey King : Christine Perron
Hayley McFarland : Nancy Perron
Shanley Caswell : Andrea Perron
John Brotherton : Officier Brad Hamilton
Kyla Deaver : April Perron
Marion Guyot : Georgiana Moran
Meredith Jackson : l'étudiante
Millie Wannamaker : l'étudiante en faculté

Mon avis : La chose pourrait paraitre singulière mais en fait, en plus de huit ans d’existence, ce blog a finalement connu peu de critiques de films d’horreur ; certes, celles-ci existent, cependant, si l’on doit faire des comparaisons avec d’autres genres cinématographiques, l’horreur est indéniablement sous représenté alors que, fut un temps désormais lointain, j’ai eu l’occasion de voir moult œuvres du genre. Du coup, hier soir, j’avais eu une envie subite de ressentir le frisson devant mon petit écran, de faire face a l’indicible et, après quelques hésitations sur pas mal de longs métrages plus ou moins récents (synopsis, critiques, etc.), mon choix s’est porté sur ce Conjuring et ce, pour deux raisons : une appréciation générale plutôt correcte et un synopsis de départ certes absolument pas original mais qui mettais en avant deux célèbres figures du paranormal, les époux Warren, deux chercheurs qui connurent leur heure de gloire dans les milieux spécialisés au cours des années 60/70. Bref, appâté tel un poisson par le hameçon par un synopsis pour le moins accrocheur, désirant voir ce que pouvait donner un film avec le couple Warren a l’écran, je me suis laisser convaincre et… ma foi, si ce Conjuring est tout sauf un chef d’œuvre – il ne faut pas exagérer, ce n’est pas L’Exorciste, maitre étalon du genre – force est de constater qu’il est suffisamment réussi pour que l’amateur d’horreur passe un bon moment. Certes, tous les poncifs du genre sont naturellement représentés et, si vous êtes un amateur de films d’horreurs, vous serrez en terrain plus que familier au point même que, par moments, l’effet de surprise ne passera même pas tellement certaines scènes sont prévisibles voir attendues. Cependant, malgré ce défaut inhérent du genre horrifique, on peut reconnaitre que ce Conjuring possède un petit quelque chose qui fait que l’on accroche malgré tout a l’histoire, que l’on se plait a suivre le déroulement de l’intrigue et que, ma foi, certaines scènes sont franchement réussies. Ajoutons a cela une ambiance suffisamment oppressante et quelques acteurs plutôt inspirés et l’on obtient une œuvre certes pas géniale mais qui se laisse regarder et qui, par moments, réussi même à donner quelques frissons. Dommage tout de même qu’un classicisme trop important et quelques scènes qui renvoient a L’Exorciste voir d’autres films gâchent un peu l’ensemble, de même, souvent, dans un film d’horreur, ce que l’on ne voit pas fonctionne plus que ce que l’on voit et sur ce point, la sorcière est un peu loupée selon moi… Mais bon, contrairement a bien d’autres œuvres du même genre et qui sont franchement loupées, au moins, Conjuring possède quelques qualités qui le sauvent indéniablement de la médiocrité et, quelque part, vu que cela faisait belle lurette que je ne voyais pas un film d’horreur, c’est déjà cela…


Points Positifs :
- L’intrigue est certes convenue mais malgré cela, elle n’en reste pas moins suffisamment accrocheuse pour que le spectateur passe un bon moment, du moins, s’il est amateur du genre.
- L’ambiance générale, le fait que l’on s’inspire d’une enquête du célèbre couple Warren et des acteurs certes pas géniaux mais suffisamment inspirés pour paraitre crédibles.
- Ca a l’air de rien mais nous avons affaire à une bonne représentation du début des années 70 ; tous les films ne peuvent pas prétendre à cela.
- Il y a tout de même quelques scènes qui réussissent à surprendre et a donner quelques frissons.

Points Négatifs :
Conjuring reste tout de même d’un certain classicisme et l’amateur du genre sera en terrain plus que familier ; un peu trop même puisque l’effet de surprise est souvent absent et, pire que cela, certaines scènes sont tellement prévisibles que cela en devient navrant par moments…
- Du coup, par moments, on se croirait dans d’autres films d’horreurs avec des scènes que l’on a vu et revu au moins mille fois : qui a dit L’Exorciste, Poltergeist ?
- Un grand bof pour la sorcière ; mouais, pas vraiment fan de cette dernière…
- Par moments, l’exorcisme final est un peu trop exagéré, vous ne trouvez pas ?

Ma note : 6,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...