lundi 21 mars 2016

BOOMERANG


BOOMERANG

À l'aube de la quarantaine, Antoine est un peu dépassé par les événements : sa femme l'a quitté, ses enfants le considèrent à peine... le bilan est peu glorieux. Il décide d emmener sa sœur Agathe fêter ses quarante ans sur l ile de Noirmoutier sur les traces de leur enfance. Des souvenirs de vacances et certaines questions sans réponse remontent à la surface... En voulant percer un secret de famille vieux de trente ans, Antoine croise le chemin de la surprenante Angèle. Le début d'une nouvelle vie ?


Boomerang
Réalisation : François Favrat
Scénario : François Favrat et Emmanuel Courcol d'après Boomerang de Tatiana de Rosnay
Musique : Éric Neveux
Production : Les Films Du Kiosque
Genre : Drame
Titre en vo : Boomerang
Pays d'origine : France
Langue d'origine : français
Date de sortie : 23 septembre 2015
Durée : 101 mn

Casting :
Laurent Lafitte : Antoine Rey
Mélanie Laurent : Agathe Rey
Audrey Dana : Angèle
Wladimir Yordanoff : Charles Rey
Lola Courty : Agathe enfant (1984)
Bulle Ogier : Blanche Rey
Anne Loiret : Anne-Sophie
Anne Suarez : Astrid
Lise Lametrie : Bernadette
Angèle Garnier : Margaux
Kate Moran : Jean Wizman
Gabrielle Atger : Clarisse
Rose Favrat : Rose
Lou-Ann Opéron : Pauline
Eriq Ebouaney : le psy
Grégory Ragot : Charles Rey (1984)

Mon avis : Si l’on dit souvent que les français seraient incapables de réaliser bon nombre de films américains, force est de constater que le contraire est également vrai et que, dans le cas qui nous occupe aujourd’hui, jamais nos amis d’outre-Atlantique, avec tout leur savoir faire et leurs moyens n’auraient été capables de nous pondre un long métrage aussi poignant que ce Boomerang. Pourtant, a priori, rien de bien original dans le postulat de départ de ce film, traitant, comme on peut le voir dans le résumé ci-dessus, des traditionnels secrets de familles – car bon, comment dire, qui n’a jamais eu a faire a ses fameux secrets de familles et autres non-dits ?! Or, malgré une thématique mainte fois traitée au cinéma ou dans des romans – d’ailleurs, Boomerang n’est que l’adaptation de l’œuvre de Tatiana de Rosnay – il faut reconnaitre que le scénario fonctionne plutôt bien, et ce, pour deux raisons : premièrement, car ce secret est bien plus sombre qu’il n’y parait de prime abord, même si on se doute que les choses ne sont pas claires, deuxièmement, car dans cette famille, personne, mais alors personne ne parle jamais des choses véritablement importantes, y compris et surtout, bien sur,  de la disparition, par noyade, de la mort de la mère du protagoniste principal – plutôt bien interprété par Laurent Lafitte – disparition bourrée de zones d’ombres et qui, comme on s’aperçoit très rapidement, recèle en elle bien des secrets. Du coup, il est difficile de ne pas prendre fait et cause pour cet homme en quête de vérité et qui va se heurter a l’hostilité larvé de ses proches : son père, muet comme une tombe, sa sœur – Mélanie Laurent – qui ne veut rien savoir, ce qui, accessoirement, est fort peu logique d’ailleurs. Car oui, malgré ses qualités et le fait que j’ai trouvé pas mal de points communs entre cette famille fictive et la mienne – où l’on ne parle pas non plus même s’il n’y a fort heureusement nul secret aussi grave – Boomerang n’est pas exempt de défauts, certes mineurs, mais qui l’empêchent d’atteindre l’excellence : la sœur, donc, peu crédible selon moi, ainsi que certaines facilitées scénaristiques qui n’apportent rien a l’intrigue comme les préférences sexuelles de la fille du héros. Mais en dehors de cela, Boomerang est un bon film : prenant, comme je l’ai déjà dit, souvent touchant, il nous narre la quête d’un homme qui ne veut qu’une seule et unique chose, connaitre la vérité, vérité qui lui fut toujours occultée, cela, par la faute d’une famille où le dialogue fut toujours en option où, plus drôle, reporté à plus tard car ce n’était pas le moment. Un film réussi selon moi et qui, ma foi, sans atteindre de tels extrêmes, touchera tous ceux et celles qui, eux aussi, se seraient reconnus dans cette famille oh combien hypocrite…


Points Positifs :
- Une intrigue a priori banale mais qui s’avère être rapidement assez prenante, surtout qu’au fil du développement de l’histoire, il y a quelques fausses pistes et qu’a un moment donné, on doute même du bien fondée de la recherche du héros. C’est bien entendu avant les révélations finales, plutôt surprenantes d’ailleurs et fort réussies.
- Une thématique forte et qui ne pourra que plaire a tous ceux et celles qui ont déjà eu à faire a ces fameux secrets de familles.
- Malgré des secrets bien sombres et moult scènes de confrontation, tout cela reste plutôt sobre, ce qui est bienvenu.
- La scène du réveillon de Noël, un must ! 
- La touche française dans le bon sens du terme.

Points Négatifs :
- Le personnage de la sœur, interprété par Mélanie Laurent, m’aura limite agacé. Voilà donc quelqu’un qui, en toute logique, devrait vouloir connaitre la vérité sur le sort de se mère et qui, tout au long du film, ne cesse de rechigner et de critiquer son frère, au point même, a un moment donné, de prendre parti contre lui. Mouais, limite détestable… et je ne parle pas de ses lunettes censées lui donner un air intello…
- Les préférences sexuelles de la fille du héros n’apportent strictement rien à l’histoire. De plus, vu les révélations faites par la suite, cela sent la facilité scénaristique plus qu’autre chose.

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...