vendredi 25 novembre 2016

NORSKOV


NORSKOV

Maire de Norskov, Martin Kierkegaard entend propulser la cité dans une nouvelle ère grâce à la construction d’un lycée innovant et d’un écoport. Un projet mis en péril par des affaires de drogue. Spécialiste de la lutte contre le crime organisé, Tom Noack est appelé à la rescousse et revient dans sa ville natale, où il recroise d'anciennes connaissances après plus de quinze ans d’absence : le maire, qui a épousé sa sœur Jackie ; Diana, son amour de jeunesse, ex-toxicomane et mère célibataire d’un espoir du hockey, Oliver ; Bondy, son ami d’enfance, à la tête d’une entreprise florissante… Un soir de match, après une dispute avec Tom, Diana a un grave accident de voiture.


Norskov
Réalisation : Louise N.D. Friedberg
Scénario : Dunja Gry Jensen
Musique : Kristian Selin Eidnes Andersen
Production : SF Film Production, TV2 Danmark, Tre Vänner
Genre : Thriller
Titre en vo : Norskov
Pays d’origine : Danemark
Chaîne d’origine : TV 2 Danmark
Diffusion d’origine : 21 septembre 2015 – 23 novembre 2015
Langue d'origine : danois
Nombre d’épisodes : 10 x 53 minutes

Casting :
Thomas Levin : Tom Noack, inspecteur de police
Claus Riis Østergaard : Martin Kerkegaard, maire de Norskov
Anne Sofie Espersen : Jackie, femme de Martin et sœur de Tom
Jakob Ulrik Lohmann : Casper « Bondy » Bondesen, chef d'entreprise
Mathias Käki Jorgensen : Oliver Bondesen, fils de Diana, hockeyeur
Annemette Andersen : Diana Bondesen, sœur de Bondy
Henrik Birch : Steen Brammer
Pia Jondal : Susanne Noack
Mette Marckmann : Ulla Hjort
Daniel Bevensee : Anders
Marijana Jankovic : Claudia Bondesen

Mon avis : Déçu pour ne pas dire désabusé par House of Cards qui, au fil des saisons, tombait dans le grand guignolesque absolu, je me trouvais depuis un peu orphelin de bonnes séries, et ce, avant que ma chaine préférée, Arte bien sur, ne vienne me sauver avec une nouvelle production danoise du nom de Norskov. Ayant bien évidement compris depuis quelques années que nos amis danois sont diablement doués pour ce qui est des séries – que ce soit avec The Killing ou Borgen, pour ne citer que deux exemples flagrants – mon enthousiasme était plutôt élevé avant même le visionnage du premier épisode de Norskov. Ensuite, j’eu l’agréable surprise de découvrir que le sieur Thomas Levin, déjà entraperçu dans Borgen (il jouait alors un présentateur de journal télévisé) était a l’affiche de ce thriller nordique, ce qui, mine de rien, était plutôt une bonne chose vu qu’ici, il avait tout de même un rôle bien plus important. Mais le principal, bien sur, c’était le contenu de la chose et si, certes, d’entrée de jeu, on se doute bien qu’il se passe des choses pas très clair dans cette petite ville, force est de constater que, dès le premier épisode, on est rapidement captiver par l’intrigue. Alors bien sur, on pourrait me rétorquer que tout cela n’est qu’un énième triller de plus, que Norskov ne révolutionne en aucune façon le genre et qu’effectivement, il se trouve a mille lieux des meilleurs productions danoises, cependant, dans l’ensemble, cette série n’en reste pas moins réussie, plutôt captivante et, au final, confirme une fois de plus l’indéniable talent qu’on les nordiques – et principalement les danois – pour ce genre de productions – d’ailleurs, sur ce point, il serait judicieux de se poser la question qui fâche, c’est-à-dire, pourquoi les français, eux, ne savent pas faire des séries de qualité ? Bref, Norskov s’avère être une bonne série comme nos amis danois savent si bien les faire, certes loin d’être génial ou incontournable mais suffisamment sympathique et captivante pour que l’on ne perde pas son temps en regardant ses dix épisodes… dommage juste que la fin, elle, soit un peu trop abrupte a mon gout…


Points Positifs :
- Ce n’est plus une surprise depuis longtemps : oui, les danois sont bougrement doués pour ce qui est des séries et, sur ce point, Norskov en est un bel exemple, une fois de plus. Certes ce n’est qu’un thriller de plus, certes, il n’y a pas de quoi sauter au plafond mais tout cela reste suffisamment captivant et riche en rebondissements pour ravir les amateurs du genre.
- Un casting plutôt bon et qui nous prouve, la aussi, que les danois (pour info, moins de six millions d’habitants) possèdent un sacré lot d’acteurs et d’actrices de talents.
- Les fans de Borgen seront ravis de retrouver Thomas Levin dans un rôle bien plus important.
- Même les fans de hockey sur glace trouveront leurs comptes…
- Plutôt sympa le générique.

Points Négatifs :
- Souvent, je trouve qu’une série est trop courte mais ici, ce n’est pas vraiment le cas et je pense qu’un ou deux épisodes de moins auraient amélioré l’ensemble. Il faut dire que l’enquête dure trop longtemps par moments, surtout que nos policiers passent pas mal de temps à partir sur de fausses pistes et ratent souvent leur coup.
- Mais qu’est ce qu’elle est trop rapide cette fin ! Et qu’en est-il des révélations sur le géniteur d’Oliver ? D’ailleurs, le trafiquant, il s’en sort !?

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...