mardi 3 janvier 2017

AU-DELÀ


AU-DELÀ

Trois personnes, Marie Lelay, George Lonegan et Marcus, confrontées à la mort par différents chemins, tentent de mener néanmoins une existence normale. Marie Lelay, une journaliste française de France 2 se trouve en Thaïlande quand elle est victime du tsunami dans l'océan Indien de 2004. Emportée par la vague géante, elle subit une expérience de mort imminente après avoir été assommée par un débris dans l'eau et avoir failli se noyer. De retour à Paris, elle peine à reprendre son travail et sa vie en main, elle se pose des questions sur ce qu'elle a vu et vécu lors de sa noyade. George Lonegan est un ouvrier américain vivant à San Francisco. Il tente d'oublier son passé où il exerçait le métier de médium. Mais son frère Billy veut lui faire recommencer cet ancien travail contre son gré. Marcus est un jeune Britannique vivant à Londres avec son frère jumeau Jason qui le protège et le soutient face aux problèmes qu'ils rencontrent avec leur mère toxicomane. Son frère meurt, renversé dans la rue par un fourgon. Marcus ne peut l'accepter, se croit responsable de la mort de son frère et se retrouve sans soutien.


Au-delà
Réalisation : Clint Eastwood
Scénario : Peter Morgan
Musique : Clint Eastwood
Production : The Kennedy/Marshall Company, Malpaso Productions, Amblin Entertainment
Genre : Fantastique
Titre en vo : Hereafter
Pays d'origine : États-Unis
Langue d'origine : anglais, français
Date de sortie : 15 octobre 2010
Durée : 129 mn

Casting :
Matt Damon : George Lonegan
Cécile de France : Marie Lelay
Frankie McLaren : Marcus
George McLaren : Jason
Bryce Dallas Howard : Melanie
Thierry Neuvic : Didier
Jay Mohr : Billy Lonegan
Lyndsey Marshal : Jackie
Jean-Yves Berteloot : Michel, l'éditeur
Marthe Keller : Dr Rousseau
Rebekah Staton : Clare, la travailleuse sociale
Declan Conlon : le travailleur social
Steve Schirripa : Carlo, prof de cuisine
Richard Kind : Christos Andreou, le collègue de Billy
Niamh Cusack : la mère d'accueil
George Costigan : le père d'accueil
Stéphane Freiss : Guillaume Belcher
Derek Jacobi : lui-même
Tom Beard : le prêtre
Selina Cadell : Ellen Joyce, la médium
Claire Price : l'institutrice de Marcus
Mylène Jampanoï : la journaliste Jasmine
Jenifer Lewis : Candace, la voisine de Christos Andreou
Jack Bence : Ricky, le « prédécesseur » de Marcus dans la famille d'accueil

Mon avis : Sans avoir passé l’année 2010 dans une ile déserte ou au fond d’une caverne, je dois reconnaitre que je n’avais jamais entendu parler de ce Au-delà, réalisé, mine de rien, par Clint Eastwood en personne ! Car bon, comment dire, hier soir, lors de sa diffusion, telle ne fut pas ma surprise de découvrir que l’ancien acteur de westerns spaghettis était aux manettes de ce long métrage ! Surprise encore plus grande au vu de la thématique du film, c’est-à-dire, la mort et, surtout, la survie de l’âme après celle-ci ! Du coup, poussé par la curiosité de voir ce que donnait un Eastwood dans le domaine du fantastique mais aussi par un sujet qui m’avait intéressé du temps de ma jeunesse, je me suis lancé dans le visionnage de ce Au-delà, au titre on ne peut plus évocateur. Et, ma foi, tout cela débutait fort bien avec une reconstitution acceptable du tsunami qui avait frappé l’Asie du sud-est fin 2004, et, accessoirement, dans le film, Cécile de France, ballotée au gré des vagues et qui, pour la petite histoire, est l’une des bonnes surprises du film. La suite, avec Matt Damon, est plus convenue mais l’acteur, plutôt sobre dans son rôle de médium qui n’aspire qu’a une chose, vivre une vie normale, est plutôt efficace. On passe ensuite au cas du sort des deux jumeaux, dont un passe de vie a trépas assez rapidement et, une fois les divers protagonistes présentés, eh ben, on attend qu’une seule chose, qu’ils finissent par se rencontrer bien sur. Bon, certes, cela arrivera mais uniquement a la toute fin du film, d’une manière plutôt touchante pour Matt Damon et le gamin, de façon ridicule pour le premier et Cécile de France, mais passons… Car avant d’en arriver là, et même s’il y a certains passages assez réussis et intéressants, force est de constater que l’on n’échappe pas a des longueurs plutôt gênantes, le scénario semblant s’étirer, par moments, de manière inutile. De plus, en visionnant Au-delà, je me suis poser la question suivante : ce film est bourré de références sur les NDE, la transcomunication, les recherches sur la survie de l’âme et même sur certaines grandes figures comme Elisabeth Kübler-Ross. Pour peu que l’on se soit un jour intéresser au sujet, cela apporte une certaine crédibilité a l’intrigue, mais force est de constater que la plupart des gens passeront complètement a coté de ces fameuses références, tout de mêmes connues d’une petite minorité de la population… Du coup, sans celles-ci, que reste-t-il à ce film ? Trois intrigues plus ou moins réussies qui s’étalent pendant deux heures avant de se rejoindre lors des dix dernières minutes, une bonne petite flopée d’acteurs, des références plus évidentes au tsunami de 2004 et aux attentats de Londres de 2005 et puis… bah, c’est tout ou presque. Alors certes, Au-delà n’est pas un mauvais film et il se laisse regarder, mais bon, suivant votre connaissance de la thématique de la survie après la mort ou de vos propres opinions sur la chose, force est de constater que les avis différeront énormément, surtout que, mine de rien, bien des choses restent plutôt obscures vues comment elles sont présentées dans ce film…


Points Positifs :
- Une thématique – la survie de l’âme après la mort – qui ravira ceux et celles qui se sont un jour intéresser au sujet ou qui, tout simplement, espèrent qu’il y ait quelque chose au bout du chemin…
- Trois intrigues en parallèle et qui, prises individuellement, sont plutôt bonnes voir touchantes par moments.
- Les très nombreuses références distillées tout au long du film : NDE, transcomunication, les recherches sur la survie de l’âme, Elisabeth Kübler-Ross, etc.
- Pour ma part, Cécile de France est apparu comme une fort bonne surprise.
- Tsunami qui frappa l’Asie du sud-est fin 2004, attentats de Londres de 2005. Le scénario use habilement de ces événements marquants et dramatiques.

Points Négatifs :
- Pas mal de longueurs par moments tout de même, surtout que, a certaines occasions, on se demande si certaines scènes n’ont pas été allongées inutilement.
- Il était prévisible que les trois protagonistes principaux finissent par se rencontrer à la fin, mais si la rencontre entre Matt Damon et le jumeau survivant est plutôt bien réalisée, celle entre le premier et Cécile de France est un peu ridicule.
- Les références, c’est une très bonne chose, mais si l’on ne s’est jamais intéresser au sujet, c’est-à-dire, à la recherche sur la vie après la vie, eh bien, on passera complètement a coté de celles-ci et certains passages du film resteront obscurs.
- Les athées intégristes détesteront ce film en disant que tout cela n’est qu’élucubrations religieuses alors que, du même coté, ils seront ravis d’aller voir le dernier Star Wars qui, il faut le reconnaitre, est bien moins crédible…

Ma note : 6,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...