lundi 3 avril 2017

ALIEN


ALIEN

En 2122, le remorqueur interstellaire Nostromo retourne vers la Terre lorsque l'ordinateur de bord — appelé Maman — interrompt le trajet et réveille l'équipage maintenu en biostase. Surpris de ne pas être arrivés à destination, les sept astronautes apprennent qu'un signal sonore inconnu a été capté à mi-chemin, émis depuis un planétoïde du système Binaire Zeta Réticuli. Leur contrat stipulant qu'ils sont tenus d'enquêter sur toute possibilité de vie extraterrestre, ils décrochent la remorque du vaisseau et se rendent sur la petite planète LV-426. L'atterrissage, rendu difficile par le relief, provoque des avaries. Pendant que le lieutenant Ripley, l'officier scientifique Ash, l'ingénieur Parker et le technicien Brett restent à bord pour effectuer les réparations et guider leurs coéquipiers, le capitaine Dallas, l'officier en second Kane et la navigatrice Lambert s'aventurent vers la source du signal. Ils y découvrent un vaisseau extraterrestre à l'intérieur duquel repose le cadavre fossilisé d'un gigantesque humanoïde. En l'examinant, ils remarquent que des os de son thorax sont éclatés, comme s'ils avaient explosé de l'intérieur.


Alien
Réalisation : Ridley Scott
Scénario : Dan O'Bannon, Walter Hill
Musique : Jerry Goldsmith
Production : Brandywine Productions, Twentieth Century Fox Film Corporation
Genre : Horreur, Science-Fiction
Titre en vo : Alien
Pays d'origine : États-Unis, Royaume-Uni
Langue d'origine : anglais
Date de sortie : 25 mai 1979
Durée : 117 mn

Casting :
Tom Skerritt : le capitaine A. J. Dallas, commandant de bord du Nostromo
Sigourney Weaver : le lieutenant Ellen L. Ripley
John Hurt : l'officier en second G. W. Kane
Ian Holm : l'officier scientifique Ash
Veronica Cartwright : la navigatrice J. M. Lambert
Yaphet Kotto : l'ingénieur J. T. Parker
Harry Dean Stanton : le technicien S. E. Brett
Bolaji Badejo : l'alien
Helen Horton : « Maman », l'ordinateur de bord (voix)

Mon avis : Ici, il n’y a même pas besoin de tourner autour du pot puisque tout le monde conviendra que Alien, œuvre de Ridley Scott, est une œuvre culte du cinéma fantastique voir même du cinéma tout court. Un film connu de tous et dont les grandes lignes – la créature trouvée sur une planète inquiétante et qui se met à décimer l’équipage d’un vaisseau cargo – sont, depuis longtemps, entrées dans la culture populaire au point même que même ceux qui n’ont jamais vu Alien le connaissent. Alors bien sur, ici, on pourrait parler de chef d’œuvre, tout simplement, et, quelque part, force est de constater que, lors de sa sortie, en 1979, le film de Ridley Scott était un formidable huit-clos qui brillait particulièrement par son esthétisme qui aura émerveillé une génération de fans – et là, rendons a César ce qui lui appartient et donc a l’artiste suisse H.R. Giger de nous avoir pondu une créature et un vaisseau spatial tout bonnement exceptionnels – mais aussi, par sa crédibilité : aux antipodes d’un Star Wars qui tient davantage de la Fantasy que de la SF pure et dure, Alien nous offrait un univers crédible, finalement bien plus proche du notre, du moins, dans le futur. Bref, un chef d’œuvre donc ? En fait, comme souvent, les choses sont un poil plus compliquées car s’il est incontestable que, dans son genre, Alien en est un, si effectivement, ce film aura marqué son époque, il est difficile de ne pas reconnaitre que le passage du temps – presque quatre décennies – n’a pas forcément été tendre avec… Car oui, depuis, la technologie a fait un bon en avant flagrant et il est difficile, avec un œil plus âgé et moins complaisant, de ne pas pointer du doigt certaines facilitées qui permettaient a l’époque de masquer des moyens qui étaient tout autre – comme, bien entendu, cette pénombre quasiment omniprésente et qui était bien pratique. Mais bon, il faut savoir aussi être indulgent, remettre les choses dans leur contexte et se souvenir que Alien date de 1979 et que s’il est moins spectaculaire que sa vrai-fausse préquelle qu’est Prometheus – film sympathique au demeurant – il n’en reste pas moins supérieur, ne serais-ce que pour sa place, gagnée et méritée, dans l’Histoire du septième art…


Points Positifs :
- Sans nul doute l’un des meilleurs films de SF, tout simplement, car si, depuis, la technologie a fait un bond en avant et si oui, le synopsis de Alien peut paraitre simpliste, il faut se souvenir qu’a l’époque, celui-ci avait fait l’effet d’une bombe et avait été oh combien novateur.
- Quand un film, son histoire, ses personnages, sa créature et son esthétique rentrent dans l’Histoire du cinéma et sont connus même par ceux qui n’ont jamais vus ce film, c’est que celui-ci ne peut pas être mauvais.
- Le plus fascinant, selon moi, c’est l’esthétique de la planète où les astronautes font la connaissance du fameux Alien : entre ce vaisseau aux formes courbes et fascinantes, cette salle de pilotage avec cette créature morte depuis une éternité, celles des œufs et, bien entendu, la fameuse créature, force est de constater que H.R. Giger à livrer, pour ce film, un travail remarquable.
- Alien est davantage un huit-clos horrifique – qui reprend les canons du genre – qu’un véritable film de SF, cependant, cette fameuse Science-Fiction n’est pas absente, étant au contraire crédible, ce qui nous change grandement de Star Wars.  
- Une Sigourney Weaver encore toute jeune et qui lança sa carrière grâce a son rôle de Ripley.
- Le chat fait partit des survivants !

Points Négatifs :
- Force est de constater que le passage du temps a tout de même accompli son œuvre et que, par moments, il est difficile de ne pas remarquer certains défauts propres aux productions du genre de l’époque.
- Dans le même genre, je ne suis pas sur que les jeunes générations soient franchement époustouflés par ce film comme les plus agés ont put l’être ; il faut dire que, depuis, ils ont vu tellement de superproductions spectaculaires que, à coté, Alien peut apparaitre bien gentillet – et si je dis cela, c’est que j’en ai fait l’expérience…
- Mais pourquoi se séparent-ils tous pour affronter la créature !? Fameuse question que l’on peut se poser en regardant bien des films…

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...