dimanche 30 avril 2017

BLACK SCIENCE – LE PACTE DE CIRCÉ


BLACK SCIENCE – LE PACTE DE CIRCÉ

Après des milliers d'années de guerre, le monde est en passe de trouver la paix. Réunis en un seul endroit, les fragments de l'Omnimide sont les symboles les plus précieux des peuples et alors que la princesse Pia tient un discours pacifiste, un flash illumine le ciel. L'instant suivant, le vaisseau de Grant McKay apparaît et détruit maladroitement les étermides ! Celui-ci a enfin retrouvé sa fille mais risque de voir les accords de paix exploser entre les peuples ! Placé dans une geôle, il est ensuite convié au banquet qui était prévu après la cérémonie. Pia est amoureuse de Kor, le Prince du clan de l'équilibre, et est horrifié de la présence de son père en ce lieu. Le Roi annonce à tous les invités qu'une solution existe et qu'elle nécessite d'aller chercher le Cœur d'Aurochs situé dans les Bois Lugubres et détenu par Doxta la sorcière maudite. Grant cumule de nouvelles maladresses après avoir bu un verre d'un alcool trop puissant. Dans la nuit, il vole le cheval de Kor et se rend en direction des Bois Lugubres avec la ferme intention de se rattraper...


Black Science – Le pacte de Circé
Scénario : Rick Remender
Dessins : Matteo Scalera
Encrage : Matteo Scalera
Couleurs : Moreno Dinisio
Couverture : Matteo Scalera
Genre : Science-Fiction
Editeur : Image Comics
Titre en vo : Black Science – Volume 5
Pays d’origine : Etats-Unis
Parution : 07 décembre 2016
Langue d’origine : anglais
Editeur français : Urban Comics
Date de parution : 14 avril 2017
Nombre de pages : 104

Liste des épisodes
Black Science 22-25

Mon avis : On ne présente plus Rick Remender, sans nul doute l’un des scénaristes de comics les plus talentueux de ces dernières années, comme on ne présente plus Black Science, série de science-fiction qui ne cesse de nous étonner, encore et encore, au fil des épisodes et des tomes parus. Car s’il y a bien une chose que l’on peut être sur avec Black Science, c’est que, justement, on n’est jamais sur de rien, surtout que ce diable de Remender possède décidément le chic pour nous étonner, encore et encore… Et donc, après un quatrième volume, Sur les rives du Léthé, centré sur Grant McKay, probablement l’un des personnages principaux de comics parmi les plus geignard et détestable qui soit – et on l’aime justement pour ses immenses défauts – ce cinquième tome, Le pacte de Circé, voit celui-ci sur les traces de ses enfants et, plus particulièrement, de sa fille, Pia. Toujours la même rengaine avec Grant McKay et son obsession de réparer tout le mal qu’il a fait a sa famille, sauf que, cette fois ci, c’est une nouvelle facette du personnage que l’on découvre puisque, ici, il tient davantage de Pierre Richard qu’autre chose : maladroit au possible, prenant toujours la mauvaise décision et commettant impairs sur impairs, au grand désarroi de sa fille, Grant McKay est comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, ce qui nous vaut au passage quelques scènes plutôt drôles. Profitions en, d’ailleurs, car la suite ne l’est pas du tout et après une énorme surprise, puisque nos héros reviennent sur Terre, la réalité leur tombe dessus et père et fille vont avoir à faire a d’anciennes connaissances qui ne leur veulent pas forcément du bien… Bref, vous l’avez compris, une fois de plus, Rick Remender nous en met plein la vue, réussi à nous surprendre encore et encore tout en entrainant, une énième fois, sa série dans une tournure insoupçonné ; un pur régal, donc, pour ce qui est, incontestablement, l’un des meilleurs comics actuel !


Points Positifs :
- Ce qu’il y a de formidable avec Black Science, c’est que l’on est étonné à chaque fois par la tournure prise par les événements. Il faut dire que Rick Remender s’amuse à entrainer son intrigue dans des directions tellement insoupçonnées que l’on ne s’ennui pas une seconde !
- La première partie, où Grant McKay retrouve sa fille dans une planète aux faux airs de Fantasy, est un pur régal pour ceux qui apprécient l’humour. Il faut dire que notre héros s’y comporte comme Pierre Richard, ce qui nous donne quelques scènes coquasses du plus bel effet.
- La deuxième partie, celle du retour sur Terre – inattendu par ailleurs – est plus sombre mais tout aussi bonne, dans un autre genre bien sur. Il faut dire que notre héros est dans une sacrée mouise maintenant qu’il a perdu son intellect…
- Les dessins de Matteo Scalera sont, une fois de plus, une pure merveille ! Il faut dire que l’artiste italien, malgré un style peu conventionnel, ne cesse de nous émerveiller depuis ses débuts dans cette série.
- Kadir est de retour !

Points Négatifs :
- Seulement cent misérables petites pages et quatre petits épisodes, mais c’est beaucoup trop peu !
- Un tome plus court que d’habitude, donc, mais le prix est le même…

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...