samedi 15 avril 2017

BRON – SAISON 2


BRON – SAISON 2

Après qu'un cargo volé s'est échoué contre une pile du pont de l'Øresund, on le découvre vide de tout équipage sauf cinq jeunes enchaînés dans la cale. Ces jeunes, trois Suédois et deux Danoises, ont été enlevés et il s'avère qu'ils ont été volontairement infectés par une forme de peste pulmonaire. Les inspecteurs Rohde et Norén doivent de nouveau travailler ensemble mais leurs situations ont bien changé durant les treize derniers mois.


Bron – Saison 2
Réalisation : Hans Rosenfeldt
Scénario : Hans Rosenfeldt
Musique : Patrik Andrén, Uno Helmersson, Johan Söderqvist
Production : Filmlance International AB, Nimbus Film Productions
Genre : Triller
Titre en vo : Bron/Broen – Season 2
Pays d’origine : Suède, Danemark
Chaîne d’origine : SVT1, DR1
Diffusion d’origine : 22 septembre 2013 – 24 novembre 2013
Langue d'origine : suédois, danois
Nombre d’épisodes : 10 x 60 minutes

Casting :
Sofia Helin : Saga Norén
Kim Bodnia : Martin Rohde
Dag Malmberg : Hans Petterson
Vickie Bak Laursen : Pernille
Puk Scharbau : Mette Rohde
Daniel Adolfsson : Jakob
Lars Simonsen : Sebastian Sandstrod
Rafael Pettersson : John
Julia Ragnarsson : Laura
Lars Simonsen : Jens
Henrik Lundström : Rasmus
Johan Hedenberg : Axel
Lotte Andersen : Bodil
Tova Magnusson : Viktoria
Michael Moritzen : Niels
Julie Wright : Anna-Dea
Camilla Bendix : Gertrud
Alexander Öhrstrand : Niklas
Dar Salim : Peter
Morten Lützhøft : Alexander
Fredrik Hiller : Marcus
Danica Curcic : Beate
Stephanie Leon : Mathilde
Claes Bang : Claudio

Mon avis : S’il n’est pas toujours facile de passer le cap de la seconde saison, force est de constater que, dans le cas de Bron, série policière nordique comme seuls ces derniers savent le faire, le pari d’une suite fut on ne peut plus réussi, et ce, même si celui-ci était loin d’être gagner d’avance ; après tout, au vu des qualités de la première saison, on pouvait être en droit de craindre que cette suite ne soit pas aussi passionnante, que l’on ne serait pas aussi captiver, mais fort heureusement, non seulement il n’en fut rien mais, qui plus est, ne serais-ce que pour son final, franchement inattendu et oh combien réussi, cette seconde saison de Bron aura réussit l’exploit de devancer la précédente ! Alors, bien entendu, l’effet de surprise est passé et nous naviguons, d’entrée de jeu, en terrain familier, cependant, cela nous permet, du coup, de nous plonger plus rapidement dans l’intrigue, surtout que celle-ci ne nous laissera pas le moindre répit tout au long des dix épisodes qui composent cette seconde saison : c’est avec plaisir que l’on retrouve notre duo de choc – Saga Norén et Martin Rohde – toujours aussi efficace et plaisant a suivre, quelques anciens visages connus et des petits nouveaux qui viennent compléter l’équipe et, bien entendu, une nouvelle vague de meurtres et d’attentats plutôt bien trouvés. Tournant autour d’un groupuscule d’éco-terroristes et des agissements pas toujours très clairs d’un puissant groupe pharmaceutique, cette seconde saison de Bron est un peu lente a démarrée, je le reconnais, mais en reprenant les ficelles qui avaient fait la force de sa devancière – multiplication des fausses pistes, mise en avant de tout un tas de protagonistes que l’on suit en parallèle de l’intrigue principale avant que, bien entendu, tout ne finisse par se rejoindre – et sans oublier une certaine dose d’humour dut a certaines répliques de l’héroïne, cette seconde saison monte en puissance au fil des épisodes avant un final, franchement, excellent et qui marquera longtemps les esprits. Celui-ci sera, non seulement, aussi malheureux que celui de la première saison mais qui plus est, il faudra faire nos adieux a un personnage majeur, et Bron sans lui, je me demande bien ce que ça va donner…


Points Positifs :
- Une seconde saison qui, non seulement, est sur la lancée de la première mais, qui, en plus, se permet le luxe de la dépasser en intensité, et ce, par le biais d’une lente montée en puissance au fil des épisodes et d’un final inattendu et franchement excellent.
- Le duo composé de Saga Norén et Martin Rohde est toujours aussi efficace et plaisant a suivre et si la première est égal a elle-même, le second, visiblement, est bien moins potache que dans la première saison et subira, mine de rien, une lente descente aux enfers jusqu’à ce final oh combien traumatisant.
- Le dernier épisode, bien sur, qui nous surprend de manière totalement inattendue et où l’on doit faire nos adieux à l’un des personnages principaux.  
- Eco-terroristes, magouilles d’une entreprise pharmaceutique, un frère qui aime un peu trop sa sœur, bref, on ne s’ennui pas une seconde tout au long de cette saison, surtout que les fausses pistes sont nombreuses et les rebondissements encore plus.
- Les situations coquasses pour ne pas dire comiques sont une fois de plus au rendez vous malgré la gravité des événements ; il faut dire qu’avec Saga Norén qui dit toujours ce qu’elle pense, on ne s’ennui jamais.
- Comme je l’avais dit lors de la critique de la première saison, en VO, c’est un véritable régal !

Points Négatifs :
- A force de multiplier les protagonistes, il faut s’accrocher pour retenir les noms voir les fonctions de tout le monde et, du coup, il est très facile de s’y perdre par moments ; qui plus est, les noms danois et suédois ne sont pas toujours évidents a retenir pour le néophyte.
- Martin nous manquera…

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...