samedi 29 avril 2017

LA GRANDE GUERRE DES MONDES – LA CHOSE SOUS LES TRANCHÉES


LA GRANDE GUERRE DES MONDES – LA CHOSE SOUS LES TRANCHÉES

En septembre 1913, le célèbre professeur Challenger, déjà connu pour avoir découvert une région peuplée de dinosaures en Amérique du sud, donne une conférence-évènement à la Société Royale d’Exploration londonienne. En effet, il revient de Sibérie avec des images stupéfiantes d’une sorte de cratère géant de météorite, qui aurait explosé au-dessus de Toungouska en juin 1908, après un parcours aérien biscornu. Depuis le centre de ce cratère, les arbres sont couchés sur des kilomètres à la ronde et leur écorce était calcinée. Mais le clou de conférence de challenger est assuré par la relique de l’objet céleste lui-même, sans doute un vaisseau volant venu du cosmos ! Le gros débris qu’il exhibe a une particularité physique impressionnante : bien que concassé ou chiffonné, son métal peut se reconstituer partiellement dans sa forme d’origine ! L’assistance est médusée, parmi laquelle se trouve l’écrivain HG Wells qui a justement publié un roman, quelques années plus tôt, décrivant l’attaque de la Terre par des martiens. Il faut attendre trois ans de plus pour que cette découverte ait des implications bien plus grave pour l’humanité. La première guerre mondiale fait alors rage du côté de Verdun, lorsque surgit une sorte de vaisseau sphérique des entrailles de la Terre, sous le fort de Danrit. En s’élevant dans les airs, il détruit un avion, puis fait une boucle dans la stratosphère avant de revenir se poser dans le no man’s land pile sur la ligne de front. Les belligérants sont tellement estomaqués qu’ils décrètent une trêve, le temps d’observer le phénomène…


La Grande Guerre des Mondes  - La chose sous les tranchées
Scénario : Richard D. Nolane
Dessins : Zeljko Vladetic
Couleurs : Aurore Folny
Couverture : Pierre Loyvet
Editeur : Soleil
Genre : Uchronie
Pays d’origine : France
Langue d’origine : français
Parution : 12 octobre 2016
Nombre de pages : 52

Mon avis : Ici, le familier de fantastique pourra éprouver, de prime abord, une certaine méfiance a l’encontre de cette œuvre puisque, après tout, s’il y a bien un récit qui inspira bien des auteurs depuis plus d’un siècle, c’est bien La Guerre des Mondes de HG Wells. Ainsi, du cinéma à la bande dessinée en passant par la radio, ce récit fondateur de la SF moderne aura accouché, au fil du temps, de tout un tas d’adaptations plus ou moins inspirées – souvent moins d’ailleurs. Cependant, ici, dès le titre, on se dit que les choses seront un peu différentes et, effectivement, c’est le cas puisque, dans Grande Guerre des Mondes, il y a Grande Guerre, oui, la Première Guerre Mondiale, et là, on se dit que nous avons là un sacré mélange qui peut accoucher du meilleur… comme du pire ! Mais fort heureusement, l’homme derrière cette œuvre est loin d’être un manche puisqu’il s’agit de Richard D. Nolane qui, accessoirement, n’est jamais aussi bon que lorsqu’il nous propose un récit de fiction où extraterrestres et phénomènes paranormaux ne sont jamais bien loin – voir la série Millénaire. Car, effectivement, ce premier volet de La Grande Guerre des Mondes fonctionne plutôt bien, et, sous le trait assez inspiré du sieur Zeljko Vladetic (même si l’on regrettera quelques cases un peu plus brouillonnes), le lecteur, pour peu qu’il adhère au concept, accroche assez rapidement a cette Guerre des Mondes ayant lieu en plein premier conflit mondial. Alors certes, La chose sous les tranchées est avant toute chose un tome de mise en place de l’univers et de l’intrigue : Nolane prend son temps pour nous présenter les protagonistes, les enjeux et les événements et, ma foi, ce n’est pas plus mal. Usant de figures réelles – Nivelle, Foch, Flammarion, Wells – ou issues de la culture populaire – le professeur Challenger – l’auteur a le mérite de nous proposer une uchronie franchement réussie et qui réussit son coup, c’est-à-dire, nous donner envie d’en découvrir davantage. Bref, un bon petit tome d’introduction qui ne révolutionnera certes pas le genre mais qui, de par son postulat de départ attractif, nous donne rapidement envie de savoir comment une Europe saignée par deux années de conflit saura faire cause commune face a une menace venue de Mars !? En tous cas, vivement la suite !


Points Positifs :
- Mélanger La Guerre des Mondes a la Première Guerre Mondiale pouvait sembler hasardeux de prime abord or, Richard D. Nolane s’en sort plutôt bien et il apparait que cette uchronie est plutôt bien trouvée et possède un potentiel certain, en tous cas, bien davantage que la simple transposition de l’œuvre culte de Wells a des époques modernes.
- Bien évidement, La chose sous les tranchées est avant toute chose un tome d’introduction, cependant, dans son genre, il est réussi et, en nous présentant les enjeux, les forces en présence et certains protagonistes, il nous donne furieusement envie de découvrir la suite de la série.
- Nolane sait de quoi il parle – voir ses ouvrages plus anciens comme, par exemple, Autrefois les Extraterrestres – Mythes et réalités – et cela se voit : du coup, il peut user habilement de l’œuvre de Wells tout en ajoutant quelques références ufologiques connues des habitués du genre.
- Dans l’ensemble, Zeljko Vladetic livre une prestation plutôt correcte pour ce qui est des dessins et son style, ainsi que les couleurs d’Aurore Folny collent assez bien a toutes ces planches se déroulant dans les tranchées.
- Une fort belle couverture !

Points Négatifs :
- Cela reste un tome d’introduction et il faut attendre de voir ce que donnera la suite. D’ailleurs, un poil long cette introduction, peut-être, pour certains ?
- Même si dans l’ensemble, les dessins de Zeljko Vladetic sont plutôt bons, il y a, par moments, quelques petites imperfections au niveau des visages.
- Ne pas connaitre l’ufologie et tout un plan des théories du paléocontact fera perdre, a certains, pas mal de références.

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...