jeudi 25 mai 2017

LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE – TOME 10


LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE – TOME 10

L’heure tourne, mais les voilà dans la maison de la Vierge. Ikki entre en scène et se sacrifie pour venir à bout de Shaka. La mort dans l’âme, les chevaliers arrivent dans la maison de la Balance vide… ou presque, puisque c’est là que repose Hyoga dans son cercueil de glace. Grâce à l’armure de la Balance, Shiryu en sort Hyoga et Shun le ramène à la vie grâce à son cosmos. Milo du Scorpion est leur prochain adversaire. Hyoga, encore fragile, décide de l’affronter.


Les Chevaliers du Zodiaque – Tome 10
Scénariste : Masami Kurumada
Dessinateur : Masami Kurumada
Genre : Shōnen
Type d'ouvrage : Aventure, Action, Fantastique, Mythologie
Titre en vo : Saint Seiya vol 10
Parution en vo : 10 mai 1988
Parution en vf : 13 juin 1998
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Kana
Nombre de pages : 169

Mon avis : Après un neuvième tome qui s’était avéré être tout bonnement le meilleur de la série depuis ses débuts et où nos héros affrontaient quelques Chevaliers d’Or pour le moins charismatiques comme Aiolia du Lion ou Masque de Mort du Cancer, le dixième volume des Chevaliers du Zodiaque poursuit sur la même lancée et est même, presque, encore meilleur ! Il faut dire que dans celui-ci, nous avons droit au combat le plus spectaculaire et le plus réussi de toute la Bataille du Sanctuaire, et, accessoirement, de toute la série dans son ensemble : celui qui oppose Ikki a Shaka, le Chevalier d’Or de la Vierge et l’homme le plus proche de Dieu. Cet affrontement, entre le Chevalier de Bronze le plus badass et le plus charismatique, quasiment invulnérable de par ses pouvoirs (le Phénix renait toujours de ses cendres) et le Chevalier d’Or le plus puissant de sa caste aura, indéniablement, marquer toute une génération de fans des Chevaliers du Zodiaque. Il faut dire que jamais combat n’aura été aussi disproportionné, jamais un Chevalier n’aura eu des pouvoirs aussi puissants et originaux, quand au final, avec le sacrifice apparent d’Ikki, disons qu’a l’époque, j’étais vraiment persuadé que les deux adversaires étaient mort… Un must, donc, mais qui du coup, dessert fortement le second Chevalier d’Or qui apparait dans ce volume, Milo du Scorpion : certes, je l’aime bien (bah, c’est mon signe), mais franchement, avec son Aiguille Ecarlate, passer après la Vierge, ça n’aide pas trop – surtout que Kurumada ne fait pas grand-chose pour le mettre en valeur… Quoi qu’il en soit, un dixième tome tout simplement excellent et qui nous démontre, une nouvelle fois, que cette fameuse Bataille du Sanctuaire est le point d’orgue de cette série !


Points Positifs :
- L’affrontement entre Ikki et Shaka, le Chevalier d’Or de la Vierge : tout simplement le combat le plus marquant de toute la série, rien que ça ! Il faut dire qu’entre le Chevalier du Phénix qui est presque invulnérable de par ses pouvoirs et celui de la Vierge qui est le Chevalier d’Or le plus puissant, on ne s’ennui pas une seule seconde !
- Les pouvoirs de Shaka, justement, une probable réincarnation de Bouddha, cette puissance quasiment infinie, la facilité avec laquelle il peut envoyer ses adversaires dans l’autre monde, etc. La classe, tout simplement !
- Le sacrifice d’Ikki qui oblige son adversaire à le priver de ses cinq sens afin d’augmenter son cosmos et le battre.
- Milo du Scorpion entre enfin en piste !
- Kurumada est une fois de plus au top pour ce qui est de ses dessins des armures des Chevaliers d’Or. Et puis, son travail sur certaines planches de l’affrontement entre Ikki et Shaka est tout simplement magnifique !
- Le retour des autres Chevaliers de Bronze : cela fait plaisir de revoir la Licorne, le Loup et les autres…

Points Négatifs :
- Shaka écrase tellement ce volume de sa puissance et de sa classe que, du coup, le pauvre Chevalier du Scorpion apparait bien fade à coté. Et comme en plus, Kurumada ne l’aide pas vraiment en l’opposant a un Hyoga très sur de lui, je ne peux que ruminer le sort du pauvre Milo…
- Une belle incohérence tout de même : Shiryu affirme que même tous les Chevaliers d’Or réunis ne peuvent détruire un cercueil de glace crée par Camus, or, deux pages plus loin, avec l’une des armes de l’armure de la Balance, il brise le cercueil comme si de rien n’était…

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...