dimanche 14 mai 2017

LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE – TOME 6


LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE – TOME 6

Dans la mythologie Grecque, de jeunes garçons protégeaient la déesse Athéna. Appelés les Chevaliers Sacrés d'Athéna, on dit que de leurs mains ils pourfendaient le ciel et de leurs pieds ils entrouvraient la terre. De nos jours, suivez les aventures de Seiya, Shun, Ikki, Hyoga et Shiryu, les cinq fameux adolescents japonais devenus chevaliers d'Athéna afin de protéger la Terre des menaces qui pèsent sur elle... Les chevaliers d'argent se montrent et sont vaincus les uns après les autres. Les chevaliers de bronze sont plus résistants que prévu. La raison ne tarde pas à venir: Saori Kido est en fait la réincarnation d'Athéna et les chevaliers sont ses protecteurs sacrés. Mais l'instant de surprise ne dure pas: Athéna est enlevée par Jamian. Les chevaliers sont en mauvaise posture face à Dante et Capella, deux autres chevaliers d'argent, quand Ikki vient à leur secours. Il montre l'efficacité de son illusion du Phénix et l'étendue de sa force.


Les Chevaliers du Zodiaque – Tome 6
Scénariste : Masami Kurumada
Dessinateur : Masami Kurumada
Genre : Shōnen
Type d'ouvrage : Aventure, Action, Fantastique, Mythologie
Titre en vo : Saint Seiya vol 6
Parution en vo : 10 septembre 1987
Parution en vf : 17 janvier 1998
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Kana
Nombre de pages : 173

Mon avis : Le cinquième tome des Chevaliers du Zodiaque avait, indéniablement, marquer un premier tournant majeur dans cette cultissime saga – du moins, pour ceux de ma génération – qu’est Les Chevaliers du ZodiaqueSaint-Seiya en VO – ce, par le biais de l’arrivée des Chevaliers d’Argents envoyés par le Sanctuaire, a priori, des adversaires autrement plus redoutables que les pauvres Chevaliers Noirs des volumes précédents. D’ailleurs, le premier affrontement entre Seiya et Mysti avait laissé présager de futurs combats hauts en couleurs face a des adversaires qui représenteraient un challenge a nos héros, or, a notre grande surprise et, il faut le reconnaitre, a notre grand désarroi, il n’en est rien puisque, dans ce sixième tome, nombreux sont les Chevaliers d’Argent a faire leur apparition et, singulièrement, nombreux sont-ils a mordre la poussière en quelques cases. Du coup, tout le respect que l’on pouvait ressentir, de prime abord, a l’égard de cette caste de Chevaliers s’en trouve totalement envolée et ces derniers n’apparaissent que comme de pauvres Sparring-partners de nos héros. En agissant ainsi, Kurumada faute gravement et nous démontre, accessoirement, qu’il ne maitrise pas totalement encore son sujet – il faudra attendre la légendaire Bataille du Sanctuaire face aux Chevaliers d’Or pour atteindre l’excellence. Dommage car certains de ces Chevaliers d’Argents possédaient un potentiel certain et que, mine de rien, il y a pas mal de révélations dans ce sixième volume : les liens supposés entre Marine et Seiya, bien sur, mais, surtout, la révélation que Saori est, en fait, la réincarnation de la déesse Athéna. Bref, vous l’avez compris, malgré quelques avancées scénaristiques intéressantes pour la suite de la saga, il apparait grandement que ce sixième tome des Chevaliers du Zodiaque déçoit plus qu’il ne marque les esprits, la faute a ces fichus Chevaliers d’Argents censés être si puissants et qui, finalement, pour la plupart, se prennent raclées sur raclées…


Points Positifs :
- Quelques révélations très importantes pour la suite de la saga avec la découverte que Saori Kido est, en fait, la réincarnation de la déesse Athéna.
- Il est plutôt plaisant de voir enfin Marine en pleine action, ce qui nous rappelle qu’elle aussi est un Chevalier, et pas des moindres.
- Certains des Chevaliers d’Argents possédaient un potentiel certain et un look plutôt réussi ; dommage que…
- Le Chevalier d’Argent est ridicule, certes, mais je l’ai toujours bien aimé avec ses copains volatiles.

Points Négatifs :
- Les Chevaliers d’Argent étaient annoncés comme étant des adversaires de taille pour nos héros : beaucoup plus puissants, on était en droit d’attendre des affrontements dignes de ce nom et plus long que d’habitude, or, il n’en est rien et la plupart se prennent des déculottées mémorables, ce qui, franchement, est un peu ridicule…
- Du coup, a aucun moment on ne tremble vraiment pour nos Chevaliers de Bronze.
- Les dessins de Kurumada, capable du meilleur comme du pire : il faut dire que certaines planches sont vraiment limites, et puis, ces Chevaliers qui tombent la tête la première sur le sol, c’est toujours aussi mal dessiné.
- Ikki est vivant, c’est une bonne chose vu le charisme du personnage, cependant, il revient vachement vite !

Ma note : 6/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...