lundi 26 juin 2017

FABLES – ROMANCE


FABLES – ROMANCE

Jack Horner est un Fable qui a eu son heure de gloire en escaladant un haricot géant. Pour autant, il n'a pas vraiment de chance et ses projets échouent un à un. Lors de la guerre de sécession, il a choisit le camp des sudistes. Jack est par contre un as pour s'enfuir, dès lors que la situation ne tourne pas à son avantage. Prétextant une mère à l'agonie, il quitte les futurs perdants mais sur le chemin du retour, il se perd. Au beau milieu de la forêt, Jack croise un vieil homme noir, qui lui propose une partie de cartes. Le Fable perd au fur et à mesure et il est délesté à chaque défaite d'un objet personnel. Miraculeusement, Jack gagne une partie et un drôle d'item : un sac magique pouvant contenir tout ce qu'il veut, et à l'infini ! Horner repart et arrive à une maison hantée. A l'intérieur, une belle jeune femme est alitée. Jack tombe petit à petit amoureux d'elle...


Fables – Romance
Scénario : Bill Willingham
Dessins : Bryan Talbot, Lan Medina, Mark Buckingham
Encrage : Steve Leialoha, Craig Hamilton
Couleurs : Daniel Vozzo
Couverture : James Jean
Genre : Aventure, Conte, Féerie
Editeur : Vertigo Comics
Titre en vo : Fables - Vol 3
Pays d’origine : Etats-Unis
Parution : 10 mai 2004
Langue d’origine : anglais
Editeur français : Urban Comics
Date de parution : 23 août 2012
Nombre de pages : 168

Liste des épisodes
Fables 11-17

Mon avis : Après un premier volume, Légendes en exil, qui avait superbement mis en scène un univers original et d’une richesse peu commune, puis un second, La Ferme des Animaux, qui avait confirmer tout le potentiel de la série de Bill Willingham, on pouvait craindre une petite baisse de régime pour ce troisième tome, Romance, ne serais-ce qu’il nous semblait difficile de maintenir un tel niveau qualitatif, or, et pour notre plus grand plaisir, il n’en est rien, celui-ci s’avérant être, malgré ses différences, tout aussi bon que ses prédécesseurs. Différences car si les deux premiers volumes de Fables nous avaient proposé des arcs narratifs assez longs, ici, ce sont trois histoires courtes qui sont au programme : un épisode centré sur les péripéties de Jack lors de la Guerre de Sécession, deux autres qui opposent nos héros a un journaliste qui menace de dévoiler leurs secrets et, pour finir, le plat de résistance, c’est-à-dire, quatre épisodes qui voient, suite a un sortilège, le rapprochement entre Bigby et Blanche Neige, mais aussi, l’alliance entre Barbe Bleue et Boucle d’Or tandis que le Prince Charmant a envie de devenir calife a la place du calife. Trois intrigues assez différentes, donc, mais tout aussi bonnes les unes que les autres et qui s’avèrent être, chacune a leur manière, tout simplement excellentes ! Bill Willingham maitrise à merveille ses intrigues et ses personnages, quand aux dessinateurs, au nombre de trois ici, force est de constater que, chacun dans son genre, réalise un travail impeccable. Bref, au final, ce troisième volume de Fables, malgré ses différences n’en reste pas moins tout aussi bon que ses prédécesseurs et maintient la série a un degré de qualité très élevé, ce qui est peu commun mine de rien. Captivant, inventif, étonnant même, par moments, Fables est indéniablement l’un des meilleurs comics qu’il m’ait été donné de lire ces dernières années, du moins, pour ce qui est de ses débuts, et pourtant, la concurrence est rude. Espérons que cela dure !


Points Positifs :
- Contrairement aux deux premiers albums qui proposaient chacun un arc narratif, ici, nous avons droit a trois histoires différentes et plus ou moins longues, or, malgré ce changement non négligeable, il s’avère que la recette fonctionne toujours et que la qualité est toujours au rendez vous. On retrouve donc avec plaisir un univers, des personnages et une ambiance désormais familière mais toujours aussi plaisants.
- Les quatre épisodes qui composent l’arc Romance sont le point d’orgue de cet album : Bigby et Blanche Neige se rapprochent de très près suite a un sortilège, Barbe Bleue et Boucle d’Or complotent contre eux et essaient de les tuer, quand au Prince Charmant, et bien, disons qu’en plus d’être fidèle a lui-même, il nous étonne en défiant Barbe Bleue en duel puis en souhaitant devenir maire de Fableville.
- Droit de réponse où nos héros sont aux prises avec un journaliste qui à découvert leur secret est franchement pas mal, surtout au vu des implications immédiates qui entrainent la vengeance de Barbe Bleue a l’encontre de notre Grand Méchant Loup préféré.
- Pour ce qui est des dessins, Lan Medina n’est plus seul et il est rejoint par Bryan Talbot et Mark Buckingham, chacun s’occupant de l’une des histoires. Les styles sont différents, certes, mais tout aussi bons les uns que les autres.
- Plutôt sympa l’épisode où l’on retrouve Jack en pleine Guerre de Sécession.

Points Négatifs :
- Si dans l’ensemble, pour ce qui est des dessins, c’est plutôt bon voir très bon par moments, certaines cases, ici et là, dénotent un peu. Certes, ces dernières sont rares et elles ne nuisent pas à l’impression finale de l’ensemble, mais bon, il fallait le dire… histoire de chipoter…

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...