jeudi 29 juin 2017

LED ZEPPELIN 2


LED ZEPPELIN 2

Led Zeppelin

1 - Whole Lotta Love (Willie Dixon (arr. Led Zeppelin)) 5:34
2 - What Is and What Should Never Be (Page, Plant) 4:45
3 - The Lemon Song (Howlin' Wolf (arr. Led Zeppelin)) 6:19
4 - Thank You (Page, Plant) 4:49
5 - Heartbreaker (Page, Jones, Bonham, Plant) 4:14
6 - Living Loving Maid (She's Just a Woman) (Page, Plant) 2:39
7 - Ramble On (Page, Plant) 4:24
8 - Moby Dick (Page, Jones, Bonham) 4:20
9 - Bring It On Home (Willie Dixon (arr. Led Zeppelin)) 4:21


Led Zeppelin 2
Musicien : Led Zeppelin
Parution : 22 octobre 1969
Enregistré : janvier – août 1969
Durée : 41:29
Genre : Hard Rock, Blues Rock
Producteur : Peter Grant
Label : Atlantic Records

Musiciens :
Jimmy Page : guitare acoustique et électrique, chœurs
Robert Plant : chant, harmonica
John Paul Jones : guitare basse, guitare acoustique, orgue
John Bonham : batterie, percussion, chœurs

Mon avis : Si le tout premier album de Led Zeppelin, paru début 1969, avait déjà permis aux anciens membres des New Yardbirds de se faire un nom dans le paysage musicale oh combien concurrentiel de l’époque, force est de constater que ce fut avec ce second opus, sobrement intitulé Led Zeppelin 2 et surnommé par les fans Brown Bomber, en raison de la couleur de la pochette, que le groupe atteint la gloire et des sommets alors encore insoupçonnés. Il faut dire que si dans le premier album, tout était encore loin d’être parfait, et ce, malgré la présence de quelques titres qui laissaient entrevoir l’immense talent des quatre hommes, ici, sous la houlette de Peter Grant a la production, les choses sérieuses commencent et, franchement, la différence est notable ! Ainsi, Led Zeppelin 2 apparait comme parfait de bout en bout, alternant joyeusement entre plages calmes et hauts faits d’armes endiablés, ce qui sera la marque de fabrique du groupe et de beaucoup de copieurs par la suite. Robert Plant maitrise a merveille son chant, passant du simple murmure au cri, ne faisant pas une fausse note, Jimmy Page confirme a merveille son immense talent de guitariste, quand a la partie rythmique, John Paul Jones et John Bonham, il est évidant qu’elle est pour beaucoup dans la cohérence musicale de l’ensemble et que réhabiliter celle-ci n’est que leur rendre justice. Histoire d’enfoncer le clou, si dans le premier album, quelques merveilles surnageaient au sein d’un ensemble plus moyen (mais bon, ne me faites pas dire ce que j’ai pas dit), dans ce second opus, c’est le contraire, et avec des titres comme Whole Lotta Love, Thank You, Heartbreaker, Ramble On, What Is and What Should Never Be ou The Lemon Song, il est clair que Led Zeppelin, en cette fin d’année 1969, sort tout simplement l’un des meilleurs albums de l’époque ; et pourtant, il y eu tant alors…


Points Positifs :
- Un des meilleurs si ce n’est le meilleur opus de Led Zeppelin, rien que ça ! Il est clair que ce second album du groupe est quasiment parfait de bout en bout et que même les titres un peu plus moyens sont franchement bons !
- Whole Lotta Love, Thank You, Heartbreaker, Ramble On, What Is and What Should Never Be, The Lemon Song… des classiques du groupe, indéniablement.
- Une maitrise musicale impressionnante et si Robert Plant et Jimmy Page brillent naturellement de mille feux, il serait bon de rappeler que John Paul Jones et John Bonham ne sont pas en reste et que ce fut l’alchimie de ces quatre musiciens bourré de talent qui fit de Led Zeppelin l’un des meilleurs groupes de tout les temps.
- La meilleure pochette d’un album du groupe et, accessoirement, l’une des plus cultes de l’histoire de la musique. Il faut dire que celle-ci, reprenant un vieux cliché de l’escadrille de chasse allemande de la Première Guerre Mondiale (avec Manfred von Richthofen en personne, alias le célèbre Baron Rouge) et sur laquelle fut collé les visages des membres du groupe et de leur staff et tout simplement magnifique !

Points Négatifs :
- Un ou deux titres un peu en deçà et qui empêchent cet album d’atteindre l’excellence, dont, le fameux Moby Dick, instrumental et moment de gloire de John Bonham mais qui ne m’a jamais attirer…

Ma note : 9/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...