lundi 19 juin 2017

LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 170 – LES ÉPIDÉMIES


LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 170 – LES ÉPIDÉMIES
Juin 2017

Au sommaire :
Edito : Du fléau divin aux microbes à combattre
Actualités
En bref
- Temple de Göbekli Tepe, sur la piste des étoiles
- Le crâne de Descartes a été numérisé
- Du pain et des jeux à Carnuntum
- Ötzi, un cold case préhistorique
- Les plus anciens métiers à tisser ont plus de 2000 ans
Patrimoine
- Le Harvard Art Museum affiche la couleur
Reportage
- Le Moscou médiéval dormait sous le Kremlin
Découverte
- L’Egypte prédynastique révélée
Dossier : Les épidémies
- De quoi l’épidémie est-elle le nom ?
- Les épidémies font-elles l’histoire ?
- Comment tout a commencé
- De funestes compagnons de route
- Six fléaux qui ont marqué leur temps
- Vivre et laisser mourir
- Les origines du mal
- Naissances des politiques de santé publique
- Armes biologiques : elles sont aussi vieilles que la guerre
- Grippe espagnole : retour sur la pire pandémie de l’histoire
Interview « Le vrai ennemi du chercheur, c’est la rumeur : elle aussi est virale » de Arnaud Fontanet
En coulisses
Muséologies
- Un tsar à Paris : entre art et diplomatie
- Les italiens en France
- La science amusante
- Retour sur investissement
- Oyez ! Oyez ! La communication au Moyen-âge
Livres & Idées
- Mépris et moquerie dans la société médiévale
- La mort à pleines dents
- Les origines intellectuelles de la révolution française
- Histoire d’un oppidum gaulois
- La navigation, accélérateur de l’humanité
- Enquête aux Philippines espagnoles

Mon avis : Après deux numéros qui, il faut le reconnaitre, étaient légèrement en-deçà de ce que l’on est en droit d’attendre d’une revue aussi bonne qu’est Les Cahiers de Science & Vie – voir Les Hérésies et L’Alchimie – force est de constater que le dernier numéro en date de ce qui est ma revue préférée remonte nettement la barre, au point même que, après coup, je dois reconnaitre que celui-ci est l’un des meilleurs qu’il m’ai été donné de lire depuis des lustres. Pourtant, le sujet du dossier principal n’avait rien d’extraordinaire de prime abord : les épidémies, mouais, on a déjà vu plus sexy. Or, a ma grande surprise, non seulement, la lecture de ce dernier s’est avérée fort instructive mais, par moments, passionnante même ! Car oui, en nous faisant traverser les siècles et les millénaires, en nous dévoilant les liens historiques entre l’humanité et les diverses épidémies, en nous parlant des origines de ces dernières, en nous comptant les diverses pandémies qui auront touchées notre espèce au cours de l’histoire, ce dossier s’avère être fort captivant. Un pur régal, donc, inattendu, qui se lit avec plaisir, et ce, même si le sujet est plutôt grave. Bref, un excellent dossier comme cela faisait longtemps que je n’avais pas l’occasion d’en lire un aussi bon dans les Cahiers. De plus, histoire de prolonger notre plaisir, pour une fois, le reste du contenu du magazine est à la hauteur du dossier, et ainsi, entre l’exposition consacrée a la visite de Pierre le Grand a Paris, en 1717, le musée des couleurs, a Harvard, l’Egypte prédynastique et les fouilles du Moscou médiéval, force est de constater que le passionné d’histoire trouvera son compte a la lecture de ce numéro. Un numéro excellent et qui, ma foi, nous aidera à patienter jusqu’aux vacances, de plus en plus proches désormais…


Points Positifs :
- Le dossier consacré aux épidémies s’avère être l’un des meilleurs qu’il m’a été donné de lire depuis bien longtemps. Il faut dire que celui-ci s’avère être fort instructif et que sa lecture est captivante voir même passionnante par moments !
- Tant d’un point de vu scientifique qu’historique, on apprend pas mal de choses en lisant ce dossier consacré aux épidémies au cours des âges.
- Le reste du contenu de ce numéro est a la hauteur du dossier principal et même si je pesterais toujours vis-à-vis de cette nouvelle formule (qui commence a dater désormais), il est clair que le fidèle des Cahiers de Science & Vie trouvera son bonheur en lisant les articles consacrés a la visite de Pierre le Grand a Paris, en 1717, au musée des couleurs a Harvard, a l’Egypte prédynastique et aux fouilles du Moscou médiéval.

Points Négatifs :
- Histoire de chipoter, je trouve dommage que la partie consacrée aux expositions et aux livres soit aussi longue, car bon, si pour une fois, celle-ci n’empiète pas sur le dossier principal, c’est la partie actualité qui en pâti, or, cette dernière, quitte a exister, mériterait d’être un peu plus longue.

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...