mercredi 28 juin 2017

LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE – TOME 15


LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE – TOME 15

Les Chevaliers se remettent à peine de leurs blessures qu'une nouvelle bataille se prépare: Poséidon, l'empereur des mers, s'est réincarné dans le jeune Julian Solo. Amoureux d'Athéna, il l'enlève, l'emmène dans son royaume sous-marin et lui révèle ses projets: submerger la surface du globe pour reconstruire un monde meilleur. Pour empêcher cela, Athéna n'a qu'une solution : se faire enfermer dans le pilier central et recevoir toute l'eau destinée à la terre. Seiya et ses compagnons vont devoir affronter sept généraux pour sauver leur déesse. Le premier d'entre eux est Bian de l'Hippocampe que Seiya affronte. Grâce à son armure qui a reçu le sang des chevaliers d'or, Seiya sort vainqueur. Après avoir tenté sans succès de briser le pilier que gardait Bian, c'est l'apport des instruments de l'armure de la Balance qui lui permet d'y arriver. De son côté, Shun vient à bout de Lo de Scylla. Shiryu quant à lui, a un valeureux adversaire en la personne de Krishna de Chrysaor.


Les Chevaliers du Zodiaque – Tome 15
Scénariste : Masami Kurumada
Dessinateur : Masami Kurumada
Genre : Shōnen
Type d'ouvrage : Aventure, Action, Fantastique, Mythologie
Titre en vo : Saint Seiya vol 15
Parution en vo : 10 mars 1989
Parution en vf : 06 mars 1999
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Kana
Nombre de pages : 169

Mon avis : Ah, qu’elle est désormais lointaine cette cultissime Bataille du Sanctuaire… car bon, comme je le signalais dans ma critique précédente, celle du quatorzième volume des Chevaliers du Zodiaque, s’il y a bien un arc narratif de ce manga qui ne sera pas rester dans les annales, c’est bel et bien celui de Poséidon. Il faut dire que, coincer entre l’arc du Sanctuaire et celui d’Hadès, trop court, sentant le copié/collé a plein nez, les péripéties de Seiya et de ses compagnons sous les mers n’aura guère trouver de défenseurs parmi les nombreux fans du manga du sieur Kurumada, et, sincèrement, cela se comprend, car bon, comment dire, si encore, les débuts pouvaient faire illusion – comme je l’avais dit dans ma critique du tome précédent – ce quinzième volume, malheureusement, vient rétablir une bien triste réalité, c’est-à-dire que, malgré quelques bonnes idées et quelques personnages plus ou moins charismatiques, Poséidon n’est qu’un sous-Sanctuaire et les Généraux des Mers sont loin, mais alors très loin de valoir les Chevaliers d’Or. Ainsi, dans ce quinzième tome, on assiste tout simplement a un petit jeu de massacre où Bian de l’Hippocampe et Lo de Scylla sont tout bonnement ridiculisés par leurs adversaires, rappelant les heures pas très glorieuses des Chevaliers d’Argent. Oh certes, il y a bien Krishna de Chrysaor qui rehausse, et de loin, le niveau, mais bon, si son combat face a Shiryu sauve un peu les meubles, il n’empêche nullement que le lecteur, même le plus concilient, ne soit pas déçu par la tournure prise par la série, loin, a ce moment précis, de ses heures de gloire…


Points Positifs :
- L’affrontement entre Shiryu et Krishna de Chrysaor, du moins, la première partie de celui-ci. Enfin un Général de Poséidon qui semble posséder quelques pouvoirs plus ou moins importants, qui est digne de son rang et qui met en difficulté son adversaire ; ça nous change !
- Pour ce qui est des dessins, Kurumada continue sur sa lancée de ses épisodes du Sanctuaire et livre donc une prestation appréciable – certes, il ne sera jamais un grand dessinateur, mais bon, quand on voit les progrès qu’il a faits depuis les débuts de la série, on peut s’en réjouir.

Points Négatifs :
- Les Généraux des Mers n’ont ni le charisme et encore moins les pouvoirs des Chevaliers d’Or et cela se voit, et pas qu’un peu ! Alors certes, qu’ils soient moins puissant que ces dernier se conçoit aisément, mais là, quand on voit comment Bian de l’Hippocampe et Lo de Scylla se prennent une branlée de la part de Seiya et de Shun, il y a de quoi être perplexe…
- L’arc de Poséidon n’est qu’un vulgaire – en moins bien – copié/collé de celui du Sanctuaire : le monde est menacé, Athéna décide de se sacrifier et nos Chevaliers de Bronze disposent d’un temps limité pour affronter et battre des adversaires puissants afin de la sauver. Ce qui est amusant, c’est que même les divers films reprendront se schémas narratif usé jusqu’à la corde.
- Comment Shina parvient-elle a arriver dans le Sanctuaire de Poséidon alors que cela semblait si compliqué a la base ?
- Shiryu passe la moitié du manga torse nue ; au bout d’un moment, cela devient lassant…

Ma note : 6/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...