lundi 5 juin 2017

THE GODDAMNED – AVANT LE DÉLUGE


THE GODDAMNED – AVANT LE DÉLUGE

Plus de 1600 ans après l'Eden, aux frontières du désert, un homme à la chevelure blonde se relève entièrement nu de la fosse dans lequel la boue et les déjections se mêlent. Un petit garçon hèle celui-ci, il lui demande pourquoi il n'a pas de cicatrices alors que les Osseux l'ont dépouillé et coupé la gorge. L'homme ne répond pas, il était ivre et il veut juste savoir où se trouve cette bande et si ils ont parmi eux des Géants. Le type avance dans la direction indiquée par le petit garçon. Il arrive alors dans un camp, croisant des chiens se dévorant entre eux. L'homme approche ensuite du groupe d'hommes et engage le combat. L'un d'eux plante son couteau dans le poitrail de l'homme nu, qui reste sans réaction. Attrapant les armes en os à sa portée, il élimine brutalement les uns après les autres les fameux Osseux. Il récupère ensuite les affaires qui lui ont été au préalable dérobées. Le petit garçon vient le voir et demande à l'accompagner. L'homme refuse. Autrefois, il avait une famille. Il a même eu un frère qu'il a tué. Vivant dans ce monde depuis des centaines d'années, il ne cherche à présent qu'à mourir. Son nom est Caïn.


The Goddamned – Avant le Déluge
Scénario : Jason Aaron
Dessins : R.M. Guéra
Encrage : R.M. Guéra
Couleurs : Giulia Brusco
Couverture : R.M. Guéra
Genre : Fantasy
Editeur : Image Comics
Titre en vo : The Goddamned vol. 1
Pays d’origine : Etats-Unis
Parution : 24 janvier 2017
Langue d’origine : anglais
Editeur français : Urban Comics
Date de parution : 26 mai 2017
Nombre de pages : 144

Liste des épisodes
The Goddamned 1-5

Mon avis : Je dois reconnaitre qu’a première vue, j’étais un peu dubitatif, il y a quelques mois, lorsque j’ai découvert cette nouvelle série du sieur Jason Aaron et dont le protagoniste principal n’était ni plus ni moins qu’un certain Caïn, oui, le fameux Caïn, le meurtrier de son frère Abel et, accessoirement, le premier meurtrier de l’histoire humaine, du moins, a en croire les livres de la Genèse dans La Bible. Pourtant, en découvrant, par le biais de quelques planches, les dessins de R.M. Guéra, mon intérêt pour cette œuvre s’en vit décuplé, surtout que, accessoirement, les critiques que j’avais put lire au sujet de ce The Goddamned étaient on ne peut plus élogieuses. Du coup, ce fut avec une curiosité certaine et une certaine confiance que je me suis lancé dans la lecture de ce premier volume de la série, et, ma foi, force est de constater que, pour une fois, je n’ai pas été déçu, toutes mes attentes ayant été satisfaites, et de fort belle manière même ! Ainsi, si l’on pouvait être dubitatif quand a la volonté des deux auteurs de nous pondre une œuvre mettant en avant le Caïn de La Bible, dès les premières pages, oh combien magnifiques, on fait fit de nos derniers doutes et on plonge avec délice dans un récit fait de violence et où le sang, la boue et la merde sont omniprésentes ! The Goddamned est une œuvre sale, violente, sans concessions et, certainement, ne plaira pas à tout le monde, cependant, si l’on accroche au concept, si l’on désire plonger dans cette version ultra-violente de L’Ancien Testament, si l’on apprécie de découvrir des versions fort différentes de protagonistes légendaires comme Adam, Eve et plus particulièrement Noé, alors, le plaisir est total et pas qu’un peu ! Maudit par Dieu pour son crime, Caïn ne cherche qu’une chose, la mort, mais il est invulnérable, a son grand désarroi, et même s’il cherche absolument a échapper a son sort, dans ce premier album, au fil des épisodes, par le biais d’une rencontre, on le voit, petit a petit, évolué et s’avéré être bien plus complexe qu’on pouvait le penser de prime abord… Et au vu du final, plutôt étonnant, on se demande bien quelle tournure va prendre la série par la suite. Quoi qu’il en soit, pour des débuts, The Goddamned frappe fort, très fort – un peu comme son héros – et même si cette œuvre ne plaira pas a tout le monde, il me semble évidant qu’elle n’en reste pas moins l’une des meilleures surprises de cette année 2017 !


Points Positifs :
- Un comics mettant en scène Caïn, oui, celui de La Bible et qui avait tué son frère ?! Le pari était risquer or il s’avère qu’il est réussi, et pas qu’un peu ! Chapeau bas au duo Aaron/Guéra qui a sut créer un univers sale, violent, sans concessions et qui renouvelle de fort belle manière l’une des histoires les plus vieilles et connues au monde, celle de La Genèse, dans L’Ancien Testament !
- Les dessins de R.M. Guéra sont tout simplement magnifiques et sont pour beaucoup pour la réussite de cette œuvre : violents, sans concessions, dynamiques, certaines planches sont de vrais tableaux qui méritent le détour.
- C’est violent, c’est sale, c’est sanguinolent et quasiment tous les protagonistes sont des salauds sans foi ni loi qui méritent bel et bien le Déluge à venir. Du coup, on a droit à une ambiance terrible mais bigrement efficace.
- Singulièrement, malgré son crime, Caïn semble être le personnage le plus sympathique du lot. Il faut dire que, au vu de sa malédiction, celui-ci ne désire qu’une chose, mourir, mais le bougre, au fil des événements, évolue petit à petit et on comprend rapidement qu’il n’est pas dépourvu de certains sentiments.  
- Une version de Noé qui marque les esprits !
- Saluons Giulia Brusco pour sa colorisation tout simplement parfaite.

Points Négatifs :
- Il me semble évidant que The Goddamned est une bande dessinée qui ne plaira pas a tout le monde, ne serais-ce que pour son extrême violence, omniprésente tout au long des pages. De même, les croyants verront d’un très mauvais œil le coté blasphématoire de la chose.

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...