mercredi 5 juillet 2017

LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE – TOME 17


LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE – TOME 17

Les Chevaliers se remettent à peine de leurs blessures qu'une nouvelle bataille se prépare: Poséidon, l'empereur des mers, s'est réincarné dans le jeune Julian Solo. Amoureux d'Athéna, il l'enlève, l'emmène dans son royaume sous-marin et lui révèle ses projets: submerger la surface du globe pour reconstruire un monde meilleur. Pour empêcher cela, Athéna n'a qu'une solution : se faire enfermer dans le pilier central et recevoir toute l'eau destinée à la terre. Seiya et ses compagnons vont devoir affronter sept Généraux pour sauver leur déesse. A contre cœur, Hyoga parvient à tuer son ancien compagnon Isaak. Shun ne perd pas de temps non plus puisqu'il affronte Sorrente, la sirène maléfique. Shina arrive dans le temple de Poséidon mais est rapidement vaincu par l’Empereur des Mers peu de temps avant que Seiya n’y parvienne. Quant a Ikki, il a affaire au Dragon des Mers qui s’avère être Kanon, le frère de Saga, le Chevalier d’Or des Gémeaux !


Les Chevaliers du Zodiaque – Tome 17
Scénariste : Masami Kurumada
Dessinateur : Masami Kurumada
Genre : Shōnen
Type d'ouvrage : Aventure, Action, Fantastique, Mythologie
Titre en vo : Saint Seiya vol 17
Parution en vo : 10 juillet 1989
Parution en vf : 05 mai 1999
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Kana
Nombre de pages : 172

Mon avis : Dans la lignée du volume précédant, ce nouveau tome des Chevaliers du Zodiaque démontre fort bien que si, effectivement, l’arc narratif Poséidon n’est pas le meilleur de la série, loin de là, il n’est pas aussi mauvais que certains ont put l’affirmer, et ce, depuis sa parution, a la toute fin des années 80. Certes, nous restons a des années lumières de la Bataille du Sanctuaire ou de l’arc d’Hadès, mais bon, après un volume qui avait marquer les esprits de par les affrontements entre Shiryu et Krishna et celui entre Hyoga et Isaak, force est de constater que ce dix-septième tome est tout aussi bon. Déjà, pour la conclusion de l’affrontement entre les deux anciens élèves de Camu des Verseaux ; mais ce n’est pas le point d’orgue de l’album, loin de là ! En effet, ici, nous avons droit a trois affrontements en parallèle : déjà, Seiya, Shiryu, Hyoga et Shina face a Poséidon, ensuite, Shun face a Sorrente, pour finir, le plus important (eh oui), celui entre Ikki et le Dragon des Mers. Car en effet, si cette dernière opposition est celle qui marque le plus les esprits, c’est pour les nombreuses et surprenantes révélations qui en ressortent : déjà, pour l’identité du Général qui s’avère être, tout bonnement, Kanon, le frère jumeau de Saga des Gémeaux ! Ensuite, pour le simple fait que celui-ci semble être à l’origine du retour de Poséidon sur Terre mais aussi et surtout, parce qu’il ne serait pas totalement étranger au dédoublement de personnalité de son frère. Ajoutons a cela un Kurumada au top de son art – même si certains trouveront mes propos discutables – et l’on obtient au final, un album plutôt bon même si, il faut le reconnaitre, par certains cotés, tout cela sent un peu le réchauffé…


Points Positifs :
- Les nombreuses révélations au sujet de Kanon, le frère jumeau de Saga qui se dissimulait sous l’identité du Dragon des Mers. Celui-ci est à l’origine du retour de Poséidon sur Terre et du basculement de son frère dans la folie. Accessoirement, Kanon est un personnage hautement charismatique et dont qui prendra de plus en plus d’importance au fil de l’histoire.
- Plusieurs affrontements ont lieu dans ce volume : la fin du combat entre Hyoga et Isaak puis, celui entre Shun et Sorrento, celui entre Ikki et Kanon puis, pour finir, celui qui oppose Seiya, Shiryu, Hyoga et Shina a Poséidon en personne ! Bref, on ne s’ennui pas une seconde !
- Le flashback de Kanon, qui nous permet de revoir Saga.
- Pour ce qui est des dessins, c’est du Kurumada post-Bataille du Sanctuaire, c’est-à-dire que, comme chacun sait, depuis cet arc narratif, c’est du tout bon ; du moins, pour ceux qui apprécient le style du mangaka.

Points Négatifs :
- Le personnage de Kiki est l’un des plus ridicules de toute la série. Et l’on, on se coltine lorsqu’il se fait taper par Isaak… quoi que, le voir se prendre une dérouillée a quelque chose de jouissif…
- Shiryu de nouveau aveugle, une intrigue générale qui ressemble trop a celle du Sanctuaire dans les grandes lignes et ces protagonistes qui ne cessent de se prendre des coups mortels et qui survivent, encore et encore…
- Il faut reconnaitre que Poséidon n’est pas franchement charismatique.

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...