mardi 8 août 2017

LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE – TOME 20


LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE – TOME 20

Les chevaliers sacrés sont en convalescence, mais au Sanctuaire, tous les chevaliers sont en alerte : l'empereur des ténèbres Hadès a envoyé ses spectres prendre la tête d'Athéna. Il a également rendu la vie aux chevaliers d'or défunts en leur donnant la même mission. Shura, Camus et Saga d'un côté. Masque de mort et Aphrodite de l'autre. Mais cette fois, Athéna ne fera pas appel à Seiya et ses compagnons. C'est au tour des chevaliers d'or restants de jouer leur rôle. Un autre chevalier a rejoint les rangs d'Hadès : Sion du Bélier, le maître de Mû. Les Spectres tentent de parvenir jusqu'au temple d'Athéna, mais les chevaliers leur causent bien du souci. Dans la bataille, un brave s'est sacrifié : Aldébaran du Taureau. Doko de la Balance apporte son soutien à Mû face à Sion et se révèle ne pas être aussi âgé qu'il paraissait.


Les Chevaliers du Zodiaque – Tome 20
Scénariste : Masami Kurumada
Dessinateur : Masami Kurumada
Genre : Shōnen
Type d'ouvrage : Aventure, Action, Fantastique, Mythologie
Titre en vo : Saint Seiya vol 20
Parution en vo : 10 janvier 1990
Parution en vf : 2 octobre 1999
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Kana
Nombre de pages : 182

Mon avis : Après un dix-neuvième tome que l’on peut qualifier sans problème d’exceptionnel et qui lançait de fort belle manière le dernier arc narratif de la saga, celui d’Hadès, il apparait clairement que ce nouveau volume des Chevaliers du Zodiaque est sur la même lancée. Ainsi, d’entrée de jeu, nous retrouvons les Chevaliers d’Or ressuscités, Saga, Shura et Camus, qui, comme a la vieille époque de la Bataille du Sanctuaire, traversent les Maisons du Zodiaque et doivent affronter leurs gardiens ; ici, Shaka de la Vierge qui tente de les stopper coute que coute. Le résultat est que les quatre Chevaliers semblent disparaitre mais si l’on ne s’inquiète pas trop sur leur sort, il en est tout autrement du Vieux Maitre opposé à Sion, l’ancien Grand Pope revenu a la vie et qui est à la tête de l’invasion. Le combat semble perdu d’avance pour le maitre de Shiryu, qui d’ailleurs, arrive au Sanctuaire, du moins, jusqu’à ce que ne survienne une stupéfiante métamorphose et que Doko ne retrouve jeunesse et vigueur ! Bref, un affrontement qui marque les esprits et qui est suivis par un autre où c’est Mu du Bélier, décidément bien mis en valeur depuis les débuts de cet arc narratif, qui affronte le terrible Papillon, un Spectre aux pouvoirs pour le moins étonnant. Au final, si ce vingtième volume marque moins les esprits que son prédécesseur – mais sur ce point, c’était impossible – il n’en reste pas moins suffisamment bon pour ravir les fans de la saga qui, indéniablement, ne peuvent que se réjouir de voir leur saga renouer avec ses heures de gloire !


Points Positifs :
- Deux gros affrontements dans ce vingtième tome des Chevaliers du Zodiaque : celui qui oppose Doko de la Balance (le Vieux Maitre) a Sion du Bélier (l’ancien Grand Pope), puis, le combat a mort entre Mu du Bélier et Myū du Papillon, un Spectre aux pouvoirs pour le moins particulier. Originaux dans leur déroulement, captivants, ils marquent les esprits.
- C’est franchement une bonne chose que les Chevaliers de Bronze brillent par leur absence – Shiryu est là mais on le voit à peine – et que ce soient leurs homologues d’Or qui soient mis en avant. Ne serais-ce que pour le potentiel de ces derniers, ils le méritaient depuis longtemps.
- Justement, cela nous permet de découvrir un Mu du Bélier combatif, ce qui est nouveau.
- Premier affrontement, a distance, entre le trio composé de Saga, Shura et Camus d’un coté, et Shaka de l’autre ; et, ma foi, il est plutôt marquant.
- Seiya n’apparait pas une seule fois !
- Encore une fois, Kurumada livre une prestation aux dessins à mille lieux de ses débuts, pour notre plus grand plaisir.

Points Négatifs :
- Certains regretteront peut-être le début du combat entre Mu et le Papillon où, il faut le reconnaitre, ce dernier a une apparence pour le moins grotesque.
- Encore une fois, encore une couverture qui ne laissera pas de grands souvenirs même si, là, il y a un léger rapport avec le contenu – mais Seiya en gros plan alors qu’il n’apparait pas, c’est une plaisanterie !?

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...