vendredi 10 novembre 2017

A NIGHT AT THE OPERA


A NIGHT AT THE OPERA

Queen

1 - Death on Two Legs (Freddie Mercury) 3:43
2 - Lazing on a Sunday Afternoon (Freddie Mercury) 1:08
3 - I'm in Love with My Car (Roger Taylor) 3:05
4 - You're My Best Friend (John Deacon) 2:50
5 - '39 (Brian May) 3:25
6 - Sweet Lady (Brian May) 4:01
7 - Seaside Rendezvous (Freddie Mercury) 2:13
8 - The Prophet's Song (Brian May) 8:17
9 - Love of My Life (Freddie Mercury) 3:38
10 - Good Company (Brian May) 3:26
11 - Bohemian Rhapsody (Freddie Mercury) 5:55
12 - God Save the Queen (Traditional, arr. May) 1:11


A Night at the Opera
Musicien : Queen
Parution : 21 novembre 1975
Enregistré : août – novembre 1975
Durée : 43:16
Genre : Hard Rock, Rock Progressif, Glam Rock, Heavy Metal, Opera
Producteur : Queen, Roy Thomas Baker
Label : EMI

Musiciens :
Freddie Mercury : chant, chœurs, piano
Brian May : guitares électrique et acoustique, banjolele, chant, chœurs
John Deacon : guitare basse, piano électrique Wurlitzer
Roger Taylor : batterie, percussions, chant, chœurs

Mon avis : Il m’aura donc fallut attendre d’avoir 43 ans, ce qui, ma foi, est notable, il faut le reconnaitre, pour que, enfin, je ne daigne écouter un album de Queen dans son intégralité. La chose peut paraitre absurde, incroyable ? Certes, j’en conviens, surtout pour quelqu’un de ma génération, quelqu’un qui aura connu le groupe du temps où Freddie Mercury était encore vivant et, accessoirement, quelqu’un qui, musicalement parlant, est assez éclectique pour apprécier de multiples genres. Mais alors, pourquoi ne jamais avoir franchi le pas, pourquoi, au cours de ces décennies, ne m’être jamais procurer le moindre opus du groupe ? Alors là, c’est une question qui est fort intéressante et qui mérite réflexion, mais bon, le problème n’est pas là puisque, ici, c’est une critique que je suis sensé vous écrire, non pas une confession sur mes états d’âmes et mes interrogations… Mais au fait, comme il fallait bien commencer par quelque chose, pourquoi donc ce A Night at the Opera ? Eh ben, en fait, pour deux raisons principalement : parce que cet album est le plus cité dans les multiples compilations de meilleurs albums de tous les temps, ensuite, pour Bohemian Rhapsody bien sur, probablement la meilleure chanson de Queen, tout simplement – en tous cas, la plus culte et la plus loufoque. Mais alors, quid de ma première expérience avec un album de Queen – oui, car pour ce qui est des chansons majeures du groupe, je ne suis pas inculte non plus et les connais depuis ma jeunesse – quid donc de ce A Night at the Opera ? Eh ben ma foi, sans aller jusqu’à considérer cet album comme digne des plus belles réalisations des Beatles, des Stones ou de Bowie – les maitres incontestés, selon moi – force est de constater, et une seconde écoute me le confirme encore mieux, que celui-ci est un grand album. Certes, ce n’est pas vraiment une surprise, mais bon, ce n’étais pas acquis non plus a mes yeux, le coté loufoque et grandiloquent du groupe m’ayant, depuis longtemps, fait un peu peur. Or, non seulement cela passe plutôt bien mais, surtout, j’ai trouvé une cohérence, une qualité, une maitrise auquel je ne m’attendais peut-être pas – que les fans du groupe ne me jettent pas la pierre, je suis un néophyte. Et si, bien évidement, je ne m’attarderais absolument pas sur Bohemian Rhapsody qui est, a lui tout seul, un chef d’œuvre incontestable, j’ai eu le plaisir de trouver quelques très bonnes chansons et, plus particulièrement, un véritable bijou qui mérite lui aussi largement le détour, The Prophet's Song, morceau mémorable de Brian May que je ne connaissais pas et qui s’est avéré être le point d’orgue de cet album – en dehors de Bohemian, bien sur. Bref, pour un premier essai avec Queen, ce fut une réussite, une fort belle réussite même, alors, ce qui est sur, c’est que s’il m’a fallut attendre d’avoir 43 ans pour écouter cet album, l’attente sera beaucoup moins longue pour le prochain, vous pouvez en être sur !


Points Positifs :
- Considéré par beaucoup, depuis longtemps, comme étant le meilleur album de Queen, ou, en tous cas, un de ses tous meilleurs, A Night at the Opera justifie a merveille tout le bien que j’ai put entendre a son sujet. Certes, Freddie Mercury et ses potes étaient un groupe franchement spécial, mais pour peu que vous accrochiez au genre et a l’ambiance grandiloquence de la chose, alors là, ce sera comme moi, vous ressentirez comme une révélation !
- Glam, Hard Rock, Pop et même Opéra… un mélange des genres complètement incroyable, improbable, loufoque, mais le pire, c’est que cela fonctionne à merveille ! Une alchimie vraiment étonnante quand on y pense…
- Bohemian Rhapsody bien sur, qui, a lui tout seul, justifie l’achat de cet album. Il faut dire que nous avons là, peut-être, la meilleure chanson de Queen, tout simplement. Grandiose, improbable, loufoque et terriblement culte !
- Dans le même genre, The Prophet's Song, morceau oh combien épique de Brian May, mérite aussi le détour.
- S’il y a quelques titres, selon moi, un peu en deçà, force est de constater qu’entre Death on Two Legs, I'm in Love with My Car, You're My Best Friend, Seaside Rendezvous ou Love of My Life, il y a de très bonnes chansons.

Points Négatifs :
- C’est Queen, tout simplement, donc, je pense que c’est un groupe très clivant et que soit on adore, soit on déteste, il n’y a pas de demi-mesure.
- Il y a peut-être un ou deux titres un peu plus faiblards que les autres, selon moi.
- Mouais, un grand bof pour le God Save The Queen a la guitare qui clôt l’album…

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...