dimanche 3 décembre 2017

L'ATTAQUE DES TITANS – TOME 23


L'ATTAQUE DES TITANS – TOME 23

Il y a plus d’un siècle, les Hommes vivaient en paix. Mais, un jour l’Humanité a été presque entièrement décimée par des êtres gigantesques, les Titans. Personne ne sait d’où ils viennent ! Une chose est sûre, ils semblent animés par un unique but : dévorer les humains, un par un ! Depuis, les derniers rescapés ont bâti une place forte, une cité cernée de hautes murailles au sein de laquelle vivent leurs descendants. Ignorants tout du monde extérieur, ils se pensent au moins à l’abri des Titans ! Mais leurs vies basculent le jour où surgit un Titan colossal… Les habitants des Murs savent désormais que leur peuple, les Eldiens, se sont exilés sur une île afin de fuir l'oppression. Mais ceux qui sont restés sur la terre ferme sont utilisés dans des guerres sans fin tel de la chair à canon et vivent parqués dans des camps. Malgré tout, ils préfèrent cette vie à celle sur l'île, car ils croient dur comme fer qu'elle n'est peuplée que de monstres. De retour chez lui, Reiner est à nouveau confronté à la dualité de ses sentiments.


L’attaque des Titans – Tome 23
Scénariste : Hajime Isayama
Dessinateur : Hajime Isayama
Genre : Shōnen
Type d'ouvrage : Action, Dark Fantasy, Dystopie, Horreur, Tragédie
Titre en vo : Shingeki no Kyojin vol. 23
Parution en vo : 09 août 2017
Parution en vf : 29 novembre 2017
Langue d'origine : Japonais
Editeur : Pika Édition
Nombre de pages : 192

Mon avis : Pour le moins étonnant et totalement inattendu, voila mon ressenti après avoir achevé la lecture du vingt-troisième tome de L’attaque des Titans, un volume qui, ma foi, redistribue de belle manière les cartes, mais commençons par le commencement… Dans le tome précédant de la saga, nos héros, après bien des péripéties, avaient enfin appris que tout ce qu’ils croyaient savoir sur leur monde était, en fait, faux : certes, les Titans représentaient pour eux une menace bien réelle mais le reste de l’humanité, soit disant disparu, se portait non seulement comme un charme mais avait a leur égard des vilités de conquêtes. Des révélations pour le moins surprenantes, pour nos héros comme pour nous autres lecteurs, franchement surpris de découvrir les réponses aux questions que l’on se posait depuis les débuts. Donc, sur ce point, l’auteur, Hajime Isayama avait fait plutôt fort, réussissant a merveille a nous surprendre, tout en relançant l’intrigue de fort belle manière, et comme il semble pour le moins inspirer par les temps qui courent, ne voila-t-il pas qu’il nous étonnes encore avec ce vingt-troisième tome qui marque les esprits par deux choses : le fait que nos héros y brillent par leur absence – en dehors de quelques flashbacks – et, surtout, car il met en avant tout un tas de nouveaux protagonistes, ceux qui vivent de l’autre coté de l’océan et plus particulièrement ce peuple, les Eldiens, dont sont issus Reiner, le Titan Bestial et les autres. Ainsi, d’une guerre de tranchées face a une faction rivale possédant une technologie moderne capable de massacrer n’importe quel Titan sans grand effort aux introspections d’un Reiner qui se demande de plus en plus si le jeu en vaut la chandelle, c’est un véritable régal, pour le régal, de lire ce vingt-troisième tome : certains des nouveaux protagonistes méritent le détour, découvrir les enjeux et les plans en cours relance de belle manière l’intrigue et, comme c’est souvent le cas dans les mangas, plus le temps passe et plus on se prend a apprécier les protagonistes des deux camps. Bref, volume après volume, L’attaque des Titans prend une direction totalement inattendue au vu de ses débuts mais qui, ma foi, est fort intelligente. Vivement la suite !


Points Positifs :
- Après nous avoir asséné avec de multiples révélations – souvent inattendues – dans les volumes précédents, Hajime Isayama continu à nous surprendre en faisant un bon dans le temps de quatre ans, en mettant de coté nos héros et en nous présentant de nouveaux protagonistes qui nous permet de découvrir les enjeux vu du point de vu du camp d’en face.
- Certains des nouveaux personnages sont assez réussis et quelques uns d’entre eux marquent déjà les esprits, mais, bien entendu, la grande figure de ce volume est Reiner, de plus en plus dubitatif quand a l’intérêt de poursuivre cette guerre d’extermination.
- On avait donc appris qu’en fait, l’humanité n’avait pas disparue, mais là, on se rend compte que, coté technologie, la majeure partie des pays possède un armement moderne qui leur permet de se débarrasser des Titans avec une certaine facilité. Bref, la toute puissance de ces derniers est de plus en plus compromise.
- Pour ce qui est des dessins, si Hajime Isayama ne sera jamais un grand artiste, force est de constater qu’il a fait bien des progrès depuis les débuts et que, désormais, le fan de la série est habitué a son style.

Points Négatifs :
- Si certains des nouveaux marquent les esprits par la positive, ce n’est pas le cas de tout le monde et certains seconds rôles semblent un peu fade pour le moment – ce qui n’est pas illogique vu qu’ils viennent à peine d’apparaitre.
- Ceux qui sont allergiques au style d’Hajime Isayama ne se réconcilieront pas avec celui-ci dans ce volume.

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...