mercredi 19 avril 2017

BRON – SAISON 3


BRON – SAISON 3

Une Danoise est retrouvée morte dans une mise en scène très macabre dans un immeuble en construction à Malmö. L'inspectrice Norén va de nouveau enquêter en collaboration avec la police danoise. Sa nouvelle collègue perd une jambe lorsque le domicile d'un ancien militaire explose.


Bron – Saison 3
Réalisation : Hans Rosenfeldt
Scénario : Hans Rosenfeldt
Musique : Patrik Andrén, Uno Helmersson, Johan Söderqvist
Production : Filmlance International AB, Nimbus Film Productions
Genre : Triller
Titre en vo : Bron/Broen – Season 3
Pays d’origine : Suède, Danemark
Chaîne d’origine : SVT1, DR1
Diffusion d’origine : 27 septembre 2015 – 24 novembre 2015
Langue d'origine : suédois, danois
Nombre d’épisodes : 10 x 60 minutes

Casting :
Sofia Helin : Saga Norén
Thure Lindhardt : Henrik Saboe
Dag Malmberg : Hans Petterson
Rafael Pettersson : John
Julia Ragnarsson : Laura
Henrik Lundström : Rasmus
Maria Kulle : Linn
Sonja Richter : Lise
Christopher Læssø : Lukas
Sarah-Sofie Boussnina : Jeanette
Michael Slebsager : Marc
Nicolas Bro : Freddie
Anna Björk : Åsa
Louise Peterhoff : Annika
Adam Pålsson : Emil
Melinda Kinnaman : Anna
Ida Engvoll : Tina
Camilla Bendix : Gertrud

Mon avis : Incontestablement, il y avait une grande crainte avant même que ne débute cette troisième saison de l’une des meilleures séries scandinaves de ces dernières années, je veux bien évidement parler de Bron : ainsi, suite au départ de l’un des deux acteurs principaux, a l’issu de la seconde saison, il était on ne peut plus légitime de se poser des questions quand a l’avenir de cette série ? Car bon, Saga sans Martin et sa légendaire bonhomie, ce n’était pas pareil… Or, ce pari, oh combien difficile, non seulement les auteurs l’ont réussis, mais, qui plus, ils sont arrivé a apporter un souffle nouveau a la série, ce qui, ma foi, était une gageure. Cela, par l’arrivée, attendue, d’un nouveau coéquipier, le ténébreux Henrik Saboe – interprété par Thure Lindhardt – qui, très rapidement, va s’avéré être tout aussi détraquée que sa partenaire, Saga, du moins, dans un autre genre. Du coup, oublié Martin qui, malgré sa vie affective compliquée était un personnage auquel on pouvait s’identifier et place a Henrik, excellent flic au passé ténébreux et qui ne jure que par les stupéfiants tout en ayant une drôle de relation avec sa famille – et lorsque vous comprendrez le pourquoi du comment, alors là, vous vous direz que, finalement, Saga n’était pas si dérangée que cela… Bref, une première réussite pour cette troisième saison de Bron auquel on peut ajouter une seconde, tout aussi importante, je veux bien évidement parlé de tout ce qui arrive à Saga qui, sans rentrer dans les grandes lignes, va en prendre plein la gueule tout au long des dix épisodes ! Pour le reste, au bout de trois saisons, nous sommes en terrain familier et les vieilles ficelles de la série sont une fois de plus au rendez vous, c’est-à-dire, la multiplication des protagonistes et des sous-intrigues qui, bien évidement, finiront par se rejoindre a un moment ou un autre – même si, par moments, cela apparait un peu tirer par les cheveux… Dommage juste que le final ouvert de la saison précédente – souvenez vous, il y avait quelqu’un qui agissait dans l’ombre des événements et que l’on ne connait toujours pas – ait été oublié, mais bon, dans l’ensemble, cette troisième saison de Bron est tout aussi bonne que ses devancières et puis, comme une quatrième saison est annoncée, pourquoi bouder son plaisir !? Dommage juste que, maintenant, il faille être patient, très patient…


Points Positifs :
- Tout le monde pensait qu’il était impossible de remplacer Martin Rohde ? Eh bien, dans un genre complètement différent, Henrik Saboe y parvient de fort belle manière ! Il faut dire que celui-ci, ravagée par la vie et ayant par moments un complètement borderline – et quelques hallucinations – s’avère être un bon complément à Saga.
- Justement, Saga est toujours fidèle à elle-même et il faut louer l’interprétation de Sofia Helin dans un rôle franchement pas évident – on dirait presque, par moments, qu’elle est vraiment asperger. Mais si retrouver notre héroïne est toujours aussi jouissif, dans cette saison, elle en prend tellement dans la gueule, elle souffre tellement qu’on la découvre presque sous une nouvelle facette.
- C’est la famille, sous toutes ses formes, et la filiation qui sont au cœur de l’intrigue de cette saison, et, ma foi, c’est diablement bien tourné tout cela. Bref, une intrigue toujours aussi captivante.
- Les vieilles ficelles de la série sont une fois de plus au rendez vous, mais ce n’est pas un défaut.  
- Saga ne serait pas Saga sans ses répliques d’une franchise déconcertante qui nous font toujours aussi rire.

Points Négatifs :
- Bon, il est clair que, par moments, certains liens sont un peu tirés par les cheveux…
- Mouais, je l’avais trouvé trop rapidement suspect le meurtrier.
- Euh, ils l’ont oublié le final ouvert de la saison précédente ou ils nous l’ont laissé pour la prochaine !?

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...